Herman AUTREY

(Trompettiste-Chanteur)

Né à Evergem (Alabama) le 4 décembre 1904

Décédé à New York City le 14 juin 1980

Deux de ses frères étaient musiciens à mi-temps et son père, Moses Autrey jouait du tuba. Herman commence à jouer de l’alto horn à neuf ans, puis choisit la trompette à 14 ans. En 1923, il se rend à Pittsburgh et joue avec des orchestres locaux. Ensuite, pendant près de deux ans, il tourne avec le «William Benbow’s «Get Happy» Show». Il quitte le show en Floride et devient leader du grand orchestre qui accompagne les Billy Wonder’s «Florida Tip Tops». Après avoir tourné plusieurs mois, il dirige son orchestre à Daytona Beach en Floride. Durant l’année 1926, il travaille à Boston et se rend à Washington D.C. Il joue au «Deluxe Club» ainsi que dans l’orchestre de fosse du «Howard Theatre». En 1929, il se rend à Philadelphie. De 1929 à 1932, il travaille surtout au «Standard Theatre» . Il rejoint ensuite un orchestre dirigé par George «Doc» Hyder. Fin 1933, il est à New York dans l’orchestre de Charlie Johnson au «Smalls’ Paradise», et durant ce séjour, il enregistre avec Fats Waller en mai 1934.

De 1934 à 1939, il travaille régulièrement avec Fats Waller. Durant les engagements de Fats comme soliste, il joue avec divers orchestres dont Fletcher Henderson (1935), les «Charlie Turner’s Arcadians», Luis Russell et Claude Hopkins (1938). Il rejoint à nouveau Claude Hopkins en 1940, puis travaille avec Stuff Smith, dirigeant cette formation en Californie pendant la maladie de Stuff. De retour à New York, il joue brièvement au «Plantation» dans l’orchestre d’Una Mae Carlisle au printemps 1943. Il forme ensuite sa propre petite formation qui, à partir de 1945, joue pendant plusieurs années au «Musical Bar» de Philadelphie.

En 1954, il est sérieusement blessé dans un accident de voiture, mais recommence à jouer à la fin de 1955. Durant les années soixante, il joue régulièrement avec les «Saints and Sinners» co-dirigés par le pianiste Red Richards et le trombone Vic Dickenson. Il joue aussi en 1965 avec Tony Parenti, et effectue une tournée en Europe avec les «Saints and Sinners» en 1967 et fin 1969. Il continue à jouer ensuite autour de New York, puis seulement comme chanteur dans les années soixante-dix. Il décède à New York le 14 juin 1980.