Louis METCALF

(Trompettiste-Chanteur)


(ici avec Zutty Singleton, dr, et Hank Duncan, p, de dos)

Né à St. Louis (Missouri) le 28 février 1905

Décédé à New York City le 27 octobre 1981

Fils de pasteur, il découvre la musique dans l’église familiale. Il commence par jouer de la batterie, puis apprend la trompette avec P.G. Lankford. Il commence à jouer dans l’orchestre local des «Knights of Phythias Brass Band». Il joue ensuite pendant quelques années avec Charlie Creath et aussi dans le «Warnie Long’s Kid Jazz Band».

Il se rend à New York au cours de l’été 1923 pour jouer dans la «Jimmie Cooper’s Revue». Au cours de l’année suivante, il joue plusieurs mois avec Willie «The lion» Smith au «Rhythm Club» de New York. Au début de 1925, il rejoint Andrew Preer et ses «Cotton Club Syncopators» qu’il quitte pour accompagner le «Johnny Hudgins’ Variety act.». Il joue ensuite brièvement avec Elmer Snowden, puis de février à août 1926 avec l’orchestre de Charlie Johnson.

À la fin de 1926, il entre dans l’orchestre de Duke Ellington et y reste en 1927. Il travaille ensuite en 1928 avec Jelly Roll Morton à New York et plus tard dans l’année entre dans la formation de Luis Russell. De l’automne 1929 à l’été 1930, il joue dans la «Connie’s Inn Revue», puis rejoint l’orchestre de Vernon Andrade. Au début des années trente, il travaille pendant trois ans au Canada, dirigeant souvent son propre orchestre. De retour à New York, il rejoint Fletcher Henderson en mars 1935, puis dirige son propre orchestre avant de retourner à St. Louis pour jouer brièvement avec Dewey Jackson sur le S.S. «St. Paul». Il se rend ensuite à Chicago travailler avec Dave Peyton et brièvement avec l’orchestre de Zutty Singleton avant de revenir à New York où il constitue son propre orchestre.

À partir de 1936, il dirige son orchestre, à l’exception d’une courte interruption avec Noble Sissle à Cleveland. Durant la fin des années trente et le début des quarante, il gère son propre club, le «Heatwave Club» à New York. Il quitte New York en 1947 pour le Canada où il organise et dirige son «International Band» jusqu’en 1950. Après un bref retrait de la scène musicale, il retourne à New York en 1951 et commence à diriger une petite formation en résidence dans divers clubs, dont le «Métropole»;, le «Baby Grand», le «Howard’s» et l’«Embers». Il dirige ensuite son orchestre au «Ali Baba» pendant plusieurs années au cours de la décade des soixante. Relevant d’une sérieuse maladie en 1969, il reforme à nouveau un orchestre et continue à jouer encore quelques années. Il est décédé le 27 octobre 1981.