Robert Lee «Bob» SHOFFNER

(Trompettiste)


(à droite, avec King Oliver, tp)

Né à Bessie (Tennessee) le 30 avril 1900

Décédé à Chicago (Illinois) le 5 mars 1983

Sa famille se rend à St. Louis en 1902. À l’âge de neuf ans il commence par jouer de la batterie, puis du bugle dans l’orchestre local des «Knights of Pythias». Il fait une tournée d’été avec cette formation d’enfants et en 1911, il se met à la trompette. Il prend des leçons avec «Professor» Blue et commence aussi à jouer du piano. Sa première épouse, «Auzie» Shoffner était pianiste professionnelle.

En 1917, il est enrôlé dans l’armée et passe deux ans au 10e Régiment de Cavalerie en Arizona, jouant de la trompette dans l’orchestre de la Division. Libéré en 1919, il travaille à St. Louis sur les riverboats avec Charlie Creath. Il tourne ensuite dans l’Ohio et l’Oklahoma avec l’orchestre de Tommy Parker. En 1921, visitant une tante à Chicago, il décide de travailler dans cette ville et entre dans l’orchestre de John H. Wickliffe, puis avec Everett Robbins et ses «Jazz Screamers». Il rejoint ensuite la formation de Mae Brady au «Dreamland Cafe» et retourne à St. Louis jouer une saison avec Charlie Creath en 1922. De retour à Chicago, il joue avec l’orchestre d’Honore Dutrey au «Lincoln Gardens» et à partir de juin 1924 avec King Oliver. En 1925, il joue brièvement avec Dave Peyton et les «Lottie Hightower’s Nighthawks». De mai 1925 à février 1927 il revient avec King Oliver, puis retourne à St. Louis pour une opération bénigne à la lèvre. De retour à Chicago il rejoint Dave Peyton en avril 1927. En mai, il joue avec le violoniste Wyatt Houston.

De nouveaux problèmes de lèvres l’empêchent de jouer pendant un temps, puis il rejoint Charlie Elgar au «Savoy» de Chicago en 1928. Il travaille ensuite avec Erskine Tate au «Metropolitan Theatre». Début 1931, il est avec Jerome Carrington, et au cours de l’été 1931, il fait une tournée avec les «McKinney’s Cotton Pickers» . En raison de problèmes avec l’union des musiciens, il ne peut travailler avec les McKinney’s à Detroit. Il rentre donc à Chicago. Là, il rejoint Erskine Tate et travaille régulièrement avec Frankie «Half Pint» Jaxon en 1932. Il travaille aussi dans divers orchestres de théâtre et dans celui d’Earl Hines. En novembre 1934, il joue dans l’orchestre dirigé par le bassiste William Lyle, puis se rend à New York rejoindre Fess Williams. Il quitte Williams pour travailler en free-lance à New York. Deux semaines avec Fletcher Henderson au «Roseland Ballroom», aussi avec Ovie Alston et Kaiser Marshall avant de rejoindre Hot lips Page au «Small’s» en mars 1938. Il revient ensuite à Chicago jouer dans l’orchestre de Johnny Long qu’il quitte en janvier 1940 pour organiser son éphémère big band. Il rejoint par la suite l’orchestre d’Autrey McKissick à Chicago en novembre 1940. Peu après, il abandonne pour un temps la musique, travaillant dans les services administratifs de l’Illinois. Il recommence à jouer en 1957 pour des engagements locaux réguliers et rejoint le «Franz Jackson’s Original Jazz All Stars» et organise son propre «brass band»;. Forcé par la maladie d’arrêter un travail régulier en 1963, il joue occasionnellement jusqu’au milieu des années soixante. Il est décédé le 5 mars 1983.