Milt(on) « Bags » JACKSON

(Vibraphoniste)

Milt(on) « Bags » JACKSON

Né à Detroit (Michigan) le 1er janvier 1923

Décédé à New York le 9 octobre 1999

Il commence par jouer de la guitare à l’âge de sept ans et du piano à onze ans.

Au cours de ses études supérieures, il apprend le violon, le xylophone et le vibraphone.

En 1939 il commence à chanter dans un quartet de Gospel itinérant, et à la même époque joue dans l’orchestre de George E. LEE.

Enrôlé à la « Michigan State University », il la quitte pour servir dans l’US Air Force jusqu’en 1944.

En 1945 il participe à un groupe de jazz local que dirige le trompettiste Dizzy GILLESPIE pour un concert à Detroit.

Dizzy GILLESPIE l’engage en octobre de cette année pour jouer dans son sextet de New York puis, il se rend avec ce groupe à Los Angeles en décembre.

De retour en février 1946, il devient membre du nouveau big band de Dizzy GILLESPIE avec lequel il demeure de mars 1946 à la fin de 1947.

Au cours de cette dernière année, il apparaît dans le film du groupe « Jivin’ in Bebop ».

En 1948-49 il travaille avec plusieurs leaders dont le saxophoniste Charlie PARKER (début 1949) et enregistre avec le trompettiste Howard McGHEE, les pianistes Thelonious MONK et Tadd DAMERON ainsi que comme chef d’orchestre.

Il rejoint ensuite en 1949 le big band de Woody HERMAN avec lequel il reste jusqu’en 1950 après la dissolution du second orchestre.

Il revient alors jouer dans le sextet de Dizzy GILLESPIE de l’automne 1950 à 1952.

À la même époque, il enregistre sous le nom de « Milt Jackson Quartet ».

À la fin de 1952 il forme avec le pianiste John LEWIS, le contrebassiste Percy HEATH et le batteur Kenny CLARKE (qui plus tard sera remplacé par Connie KAY) le « Modern Jazz Quartet ».

Sa carrière reste centrée autour du MJQ pendant plus de vingt ans.

Il prend d’autres engagements comme leader ou comme sideman, seulement pendant les mois d’été quand le MJQ ne joue pas.

En 1974 il dissout le groupe et tourne seul, jouant avec des orchestres locaux dans diverses villes.

Par la suite il organise un certain nombre de petites formations avec lesquelles il joue.

Plus tard, de 1981 à 1997 il reforme le MJQ pour une tournée annuelle et le MJQ est ensuite dissout définitivement.

Il est décédé le 9 octobre 1999.