Stéphane GRAPPELLI

(Violoniste - Pianiste)

Stéphane GRAPPELLI

Né à Paris (France) le 26 janvier 1908

Décédé à Paris (France) le 1er décembre 1997

Sa mère est décédée lorsqu’il avait trois ans, et son père étant incapable de s’occuper de lui, il est élevé dans un orphelinat, puis dans la rue.

À douze ans il retourne auprès de son père qui lui achète un violon.

Largement autodidacte comme violoniste et pianiste, il étudie plus formellement de 1924 à 1928.

Après avoir joué du piano et du violon dans les cinémas et des orchestres de danse depuis l’âge de quatorze ans, il travaille comme musicien de jazz professionnellement à partir de 1928 lors de l’arrivée des films parlants.

Il joue exclusivement du piano pendant quelques années, et en 1930 tourne en Amérique du Sud comme membre de la formation « Gregor and his Gregorians ».

Sous la pression de Gregor il commence à jouer du violon, et au début des années 1930 double même à l’accordéon et au saxophone.

En 1934 il forme avec le guitariste Django REINHARDT le « Quintette du Hot Club de France », formation comprenant outre les deux associés deux guitares rythmiques et une contrebasse.

Le groupe obtient un succès considérable et grâce à ses nombreux enregistrements devient très connu en Europe et aux USA.

En 1939 il se trouve à Londres avec Django REINHARDT lors de la déclaration de guerre.

Django REINHARDT rentre à Paris, mais lui reste à Londres où il a une longue association avec le pianiste George SHEARING.

En 1946 il travaille à nouveau avec Django REINHARDT à Londres et à Paris (1947-48) ainsi qu’à Rome (1949).

Au cours des années suivantes il devient progressivement moins actif comme leader, mais au cours des années 1960, sa carrière a un rebondissement en raison d’un intérêt croissant pour le violon jazz.

C’est à cette période qu’il orthographie son nom avec un Y à la place du i final.

Il fait sa première visite aux USA pour jouer au « Festival de Newport » en 1969 et, en 1973, reçoit une attention particulière pour son album avec le violoniste classique Yehudi MENUHIN.

D’autres suivront en 1975, 1977 et 1980.

À la même époque, il joue, enregistre et apparaît dans les festivals avec divers musiciens comme le violoniste Joe VENUTI (1969), le vibraphoniste Gary BURTON (1969), le pianiste Teddy WILSON (1974) et d’autres.

Il reforme un groupe à cordes avec un quartet composé d’un violon, deux guitares et une contrebasse.

Ce groupe comprend à différents moments les guitaristes Diz DISLEY, Ike ISAAC, Martin TAYLOR et Marc FOSSET.

Il travaille aussi avec des formations traditionnelles avec piano et batterie.

Avec ces divers groupements, il continue à tourner internationalement.

En avril 1988 il est honoré lors d’un concert à « Carnegie Hall » célébrant son 80ème anniversaire.

En 1991 il enregistre un album (également sorti en video) « First Class » avec le big band du pianiste Claude BOLLING et se produit en 1995 au « Festival de Monterey ».

Il est décédé le 1er décembre 1997.