Leroy Gordon Hezekiah « Stuff » SMITH

(Violoniste – Chanteur – Chef d’orchestre)

Leroy Gordon Hezekiah « Stuff » SMITH

Né à Portsmouth (Ohio) le 13 août 1909

Décédé à Munich (Allemagne) le 25 septembre 1967

Après ses premières études musicales avec son père, il joue dans l’orchestre familial.

Il poursuit ses études à la « Johnson C. Smith University » de Charlotte (Caroline du Nord) et, vers octobre 1926, commence à tourner avec la « Aunt Jemina’s Revue ».

Durant cette période qui s’étend jusqu’en 1927, il acquiert son surnom de « Stuff ».

Il rejoint ensuite l’orchestre d’Alphonso TRENT à Lexington (Kentucky) en 1927.

Il s’intéresse au jazz à travers la musique du violoniste Joe VENUTI et du guitariste Eddie LANG, mais comme beaucoup de musiciens à cette époque, il subit une profonde influence de Louis ARMSTRONG, à travers les disques du « Hot Five » et du « Hot Seven ».

Au cours des tournées avec Alphonso TRENT dans le Sud et le Midlewest, il devient le directeur de l’orchestre et le principal soliste.

En 1928 il quitte Trent dans l’Iowa et joue avec le pianiste « Jelly Roll » MORTON à New York, mais le quitte deux semaines plus tard car il sent que son jeu ne lui convient pas.

Il rejoint alors Alphonso TRENT dans l’Arkansas et reste avec cet orchestre jusqu’en 1930, tournant au Canada et dans le nord est et faisant quelques enregistrements au cours desquels il chante pour la première fois (After you’ve gone) en 1930.

Il passe ensuite plusieurs années à Buffalo (New York), dirigeant un groupe comprenant le trompettiste Peanuts HOLLAND, le saxophoniste Joe THOMAS et plus tard le trompettiste Jonah JONES.

Au début de 1936 il se rend à New York où il dirige un sextet à l’ « Onyx Club » avec Jonah JONES et le batteur Cozy COLE.

À cette époque, il commence à utiliser un violon amplifié.

On peut le voir dans un passage du petit film « The March of Time » (1937).

Le pianiste Clyde HART rejoint le groupe peu avant une résidence au « Famous Door » à Hollywood (été 1937-début 1938).

Vers mars 1938 il est obligé de licencier son orchestre, mais en mai, il forme un nouveau groupe qui travaille souvent à New York et à Chicago.

Ce groupe comprend encore Cozy COLE jusqu’en novembre 1938 et Jonah JONES jusqu’en mai 1940, lorsque ces deux rejoignent l’orchestre de Cab CALLOWAY.

Au printemps de 1942 il reforme un groupe avec des musiciens de « Fats » WALLER, mais à l’automne, lorsqu’ils travaillent à Los Angeles, ils le quittent en raison de sa conduite excentrique.

À partir du printemps 1943 il joue et enregistre pour la radio à Chicago comme leader d’un trio comprenant le pianiste Jimmy JONES et le contrebassiste John LEVY.

En août 1944 il se rend à New York où il enregistre et obtient un engagement à l’ « Onyx Club » jusqu’au printemps de 1945.

Jimmy JONES quitte le trio et est remplacé brièvement par Erroll GARNER, puis par Billy TAYLOR.

Durant la décade suivante, il réside à Chicago et tourne avec des musiciens moins connus.

Il enregistre en 1948 ou 49 avec le pianiste Sun RA (alors inconnu) et avec le trompettiste Dizzy GILLESPIE (1951).

La suite de sa carrière est jalonnée par une série d’enregistrements pour Norman GRANZ en 1956-57 et 1959 ainsi qu’une séance avec le pianiste et chanteur Nat « King » COLE en 1956.

En 1957 il tourne en Europe avec le J.A.T.P. (Jazz at The Philharmonic), mais malade, il quitte la tournée.

Durant la deuxième moitié de 1958 il apparaît dans plusieurs épisodes de la série télévisée « Art Ford’s Jazz Party ».

Par la suite il travaille à Los Angeles et joue deux fois au « Festival de Monterey » (1961 et 1962).

En 1963-64 il est en résidence au « Royal Tahitian Room » à Ontario (Californie), puis rejoint le groupe du pianiste Joe BUSHKIN à l’ « Embers » de New York.

Cependant il tombe à nouveau malade à la fin de l’engagement.

Au début de 1965 il réside à Copenhague (Danemark) et pendant la dernière partie de sa carrière joue souvent à travers l’Europe, à part une période de convalescence après une importante opération à Paris en 1965.

Ses derniers enregistrements comprennent un « Violin Summit » avec les violonistes Svend ASMUSSEN, Stéphane GRAPPELLI et Jean-Luc PONTY fait à Bâle (Suisse) en septembre 1966.

Il est décédé le 25 septembre 1967