Raymond Matthews « Ray » BROWN

(Contrebassiste)

 

 

 

Né à Pittsburgh (Pennsylvanie) le 13 octobre 1926

Décédé à Indianapolis (Indiana) le 2 juillet 2002

Il commence par jouer du piano et adopte la contrebasse à l’école. « Je voulais jouer du trombone, mais l’école ne pouvait pas me fournir l’instrument, et mes amis ne pouvaient pas me donner le leur ».

À la fin de ses études, en 1944, il tourne avec des orchestres peu connus.

L’année suivante il se rend à New York et commence immédiatement à répéter avec le quintet de Dizzy GILLESPIE et Charlie PARKER qui comprenait le pianiste Bud POWELL et le batteur Max ROACH, parfois remplacés par Al HAIG et Stan LEVEY, et augmenté du vibraphoniste Milt JACKSON.

Au début de 1946 il tourne en Californie avec Gillespie et participe à un certain nombre des premiers enregistrements « bop ».

Il joue ensuite dans le big band de Dizzy GILLESPIE (1946-47).

En 1947 il commence à jouer avec le « Jazz at The Philharmonic » (JATP) avec lequel il se produit régulièrement.

Comme membre du trio du pianiste Hank JONES (nov 1947-fin 1949) il accompagne la chanteuse Ella FITZGERALD qui devient son épouse.

Ils divorcent en 1952.

Le trio se produit également sans Ella.

En 1951 il joue et enregistre avec le quartet du vibraphoniste Milt JACKSON.

Ayant joué une première fois avec le pianiste Oscar PETERSON lors d’une jam session au JATP en 1949, il commence une longue collaboration avec Peterson en duo à partir de décembre 1950, puis en trio incluant un guitariste ou plus tard un batteur à partir de 1952.

Pendant plus de dix ans il domine le monde de la contrebasse.

Suivant l’exemple d’Oscar PETTIFORD, il se met au violoncelle et, en 1960, il fait fabriquer un instrument hybride combinant le violoncelle et la contrebasse, précurseur du « Piccolo Bass ».

Ayant quitté le trio Peterson en 1966, il se fixe sur la côte ouest où il travaille en freelance et comme musicien de studio, enregistrant souvent pour la marque Concord.

Il fait deux albums de duos avec le pianiste Jimmie ROWLES.

En 1972 il enregistre un album avec Duke ELLINGTON où les deux musiciens recréent les fameux duos du Duke avec Jimmy BLANTON.

Il travaille également avec le pianiste Monty ALEXANDER.

En 1979 il tourne au Japon avec Milt JACKSON, et en Europe avec le « Los Angeles Four ».

Dans les années 1980 il œuvre dans le management avec Quincy JONES et le « Modern Jazz Quartet » parmi ses clients.

Avec Milt JACKSON il forme un quartet, et en 1984 crée un nouveau trio avec le pianiste Gene HARRIS et le batteur Jeff HAMILTON.

Il participe à contrecœur au réenregistrement de la musique de Charlie Parker pour le film « Bird » (1988).

En 1987 il reprend une activité internationale, tournant avec Gene HARRIS et le batteur Mickey ROKER.

En 1992 il tourne en quartet avec Milt JACKSON, le pianiste Cedar WALTON et le batteur Billy HIGGINS.

Il continue aussi avec son trio, visitant l’Amérique du Nord, Hawaïi, l’Europe, l’Australie, la Nouvelle Zeeland et l’Asie.

À cette époque, le trio comprenait le pianiste Benny GREEN (juillet 1992 à 1996) et le batteur Jeff HAMILTON remplacé plus tard par Gregory HUTCHINSON (1995-98).

Vers le milieu de 1995 il joue en Europe avec le pianiste André PREVIN.

Il est décédé à Indianapolis (Indiana) le 2 juillet 2002.