Ogarro Leonard GASKIN

(Contrebassiste)

 

 

 

Né à New York le 25 août 1920

Décédé à ? le 24 janvier 2009

Il étudie dabord le piano avant dopter pour la contrebasse.

Il commence sa carrière professionnelle à New York en 1943 comme membre de lorchestre maison du « Monroes Uptown House » où il prend part à de nombreuses jam sessions qui contribuent à la formation du style « bop »

Son habileté et sa familiarité avec le langage harmonique « bop » font quil est très demandé durant les années 1940.

En 1944 il remplace Oscar PETTIFORD dans le groupe que dirigent le trompettiste Dizzy GILLESPIE et le saxophoniste Budd JOHNSON au « Downtown Club ».

Pour le reste de la décade il travaille en freelance avec des groupes dirigés par le trompettiste Cootie WILLIAMS, le saxophoniste Charlie PARKER, le violoniste Eddie SOUTH, le trompettiste Charlie SHAVERS et le pianiste Erroll GARNER (par intermittence de 1949 à 1953 lorsquil enregistre avec le pianiste).

Il enregistre également avec les trompettistes Henry « Red » ALLEN et Charlie SHAVERS (1944), le saxophoniste Don BYAS (1946), Eddie SOUTH (1947), le tromboniste J.J. JOHNSON (1949), les saxophonistes Stan GETZ et Lem DAVIS (les deux en 1951), le chanteur King PLEASURE (1952) et le trompettiste Miles DAVIS (1953).

En 1956 il rejoint le « Eddie Condons Dixieland Group » avec lequel il enregistre plusieurs albums.

Au cours de cette même période, il enregistre avec le guitariste Kerry BURRELL (1957), le « Bud Freeman Reconstitued Summa cum Laude Orchestra » (1957) et avec le trompettiste Ruby BRAFF (1958).

En 1960 il joue pour une série de concerts hebdomadaires au « Sarah Lawrence College » de Bronxville (New York) qui mettent en vedette des musiciens tels que le trompettiste Buck CLAYTON, le clarinettiste Buster BAILEY, le tromboniste Vic DICKENSON, le batteur J.C. HEARD, le pianiste Cliff JACKSON et le batteur Zutty SINGLETON.

La même année il quitte Eddie CONDON pour poursuivre une carrière de musicien de studio, jouant du Gospel, de la pop music, du folk revival et du blues.

Cependant au début des années 1960 il accompagne le chanteur et guitariste « Lightnin » HOPKINS et effectue plusieurs enregistrements de dixieland, notamment comme leader (1961-62) et comme sideman avec le saxophoniste Sonny STITT et lorganiste Brother Jack McDUFF (1963), et les saxophonistes Red HOLLOWAY (1963) et Illinois JACQUET (1965).

Au cours des années 1970 et 1980 il joue avec le batteur Oliver JACKSON, le trompettiste Sy OLIVER, les « Panama Franciss Savoy Sultans » et l « International Art of Jazz », un ensemble déducation basé à New York.

Il effectue plusieurs tournées en Europe avec ces groupes. En France, avec le groupe dOliver JACKSON il enregistre, accompagnant le tap dancer Bunny BRIGGS.

Au Pays de Galles, en 1990, il participe à une prestation sortie plus tard en video : « Scott Hamilton Quintet featuring Kenny Davern » (1997).

Son 70e anniversaire est célébré au festival dEdimbourg pendant cette tournée.

En 1991-92 il est membre du « Brooks Kerrs Trio » ainsi quen 1996.

En décembre 1994, sous légide de la « Dizzy Gillespie Foundation », il présente un symposium de Jazz au Sénégal.

Il est décédé le 24 janvier 2009.