Oscar PETTIFORD

(Contrebassiste, violoncelliste et chef dorchestre)

 

PETTIFORD Oscar.png

 

 

Né à Okmulgee (Oklahoma) le 30 septembre 1922

Décédé à Copenhague (Danemark) le 8 septembre 1960

Né dans une grande famille de musiciens, il apprend à jouer de plusieurs instruments et effectue des tournées avec lorchestre familial qui est basé à Minneapolis.

En janvier 1943 il est engagé comme contrebassiste dans lorchestre de Charlie BARNET avec lequel il se rend à New York la même année.

À cette époque, Charlie BARNET employait deux contrebassistes, et Oscar PETTIFORD partageait le poste avec Chubby JACKSON.

Il quitte cet orchestre en mai 1943 et trouve sa place sur la scène débutante du « Bop », travaillant avec le pianiste Thelonious MONK au « Mintons ». Il rejoint à l’ « Onyx » le saxophoniste Budd JOHNSON, le pianiste Sir Charles THOMPSON et le batteur Doc WEST dans un quintet dirigé par le trompettiste Roy ELDRIDGE.

Il reste à l’ « Onyx » comme co-leader avec le trompettiste Dizzy GILLESPIE dun quintet comprenant le saxophoniste Lester YOUNG, le pianiste George WALLINGTON et Doc WEST (hiver 1943-44).

Peu après, Don BYAS remplace Lester YOUNG, et Max ROACH succède à West. Ces changements de personnel causent la dissolution de lorchestre qui se rend au « Yacht Club » avec Gillespie tandis que  Pettiford reste à l’ « Onyx » avec son propre quintet comprenant le trompettiste Joe GUY et Doc WEST.

Un an plus tard cependant, il enregistre avec Dizzy GILLESPIE.

Il tourne ensuite en Californie avec lorchestre du saxophoniste Coleman HAWKINS qui comprend le trompettiste Howard McGHEE, Sir Charles THOMPSON et le batteur Denzil BEST.

On peut le voir dans le film « The Crimson Canary » (1945), mais malheureusement, dans la bande son, il est doublé par le contrebassiste Budd HATCH.

Il dirige ensuite un trio et travaille avec Duke ELLINGTON de la mi-novembre 1945 à mars 1948.

En avril 1948 il joue aux côtés du batteur J.C. HEARD dans le trio du pianiste Erroll GARNER au « Three Deuces ».

Peu après, George SHEARING remplace Erroll GARNER.

À la fin de lannée, il continue au « Three Deuces » avec le tromboniste Kai WINDING et le trompettiste Miles DAVIS dans son orchestre qui se transforme en « All Star Bop Ensemble » avec le trompettiste Fats NAVARRO, les saxophonistes Lucky THOMPSON et Dexter GORDON, le vibraphoniste Milt JACKSON, le pianiste Bud POWELL et le batteur Kenny CLARKE.

En février 1949, il rejoint le deuxième orchestre de Woody HERMAN.

En jouant au baseball avec des membres de lorchestre, il se casse un bras, réduisant ainsi fortement ses activités durant lannée suivante pendant laquelle il met au point son jeu sur le violoncelle.

En 1950, il rejoint un sextet co-dirigé par le batteur Louie BELLSON et le trompettiste Charlie SHAVERS, puis le trio de Bud POWELL au « Birdland » (1953).

Il dirige ensuite un quintet comprenant le tromboniste Jimmy CLEVELAND, le saxophoniste Jerome RICHARDSON (remplacé par « Cannonball » ADDERLEY), le pianiste Horace SILVER et Kenny CLARKE au « Café Bohemia » (milieu de 1955), puis un trio avec le pianiste Phineas NEWBORN et Kenny CLARKE au « Basin Street West » (mars 1956).

En 1956-57 il dirige son propre big band qui souffre de linstabilité du personnel.

Il voyage alors en Europe avec un groupement du « Carnegie Hall Show » en septembre 1958 et tourne en France et en Allemagne jusquen juin 1959, se fixant à Copenhague.

En 1959 il a le crâne fracturé dans un accident dautomobile.

Rétabli, il a un engagement au « Montmartre Club » dans le quartet du saxophoniste Stan GETZ.

Il est décédé à Copenhague (Danemark) le 8 septembre 1960.