Quinn B. WILSON

(Tubiste et Contrebassiste)

 

 

 

Né à Chicago (Illinois) le 26 décembre 1908

Décédé à Evanston (Illinois) le 14 juin 1978

Enfant, il joue du violon, et plus tard étudie la composition et lart des arrangements avec le Major N. Clark SMITH dans le « Chicago Defender Band Boys ».

À partir de 1925, il travaille avec divers leaders parmi lesquels le pianiste Tiny PARHAM (1927), le saxophoniste Walter BARNES (1928), le pianiste Dave PAYTON et le violoniste Erskine TATE (fin 1928 à début 1931), puis il enregistre en freelance au tuba avec les pianistes « Jelly Roll » MORTON (1927) et Richard M. JONES (1929). Il joue de mars 1931 à 1939 avec le pianiste Earl HINES avec lequel il enregistre au tuba et à la contrebasse, et pour lorchestre duquel il écrit des arrangements, notamment « Harlem Lament » (1933) et « Thats a Plenty » (1934).

Durant cette période il enregistre également à la contrebasse avec le clarinettiste Jimmie NOONE Sr (1931, 1933) et avec le saxophoniste et arrangeur Jimmy MUNDY (1937).

Après avoir quitté Earl HINES, il joue avec le trompettiste Walter FULLER jusquen 1942.

Durant les années 1940, il travaille en freelance à Chicago (jouant parfois de la guitare basse électrique), et pendant onze ans avec un groupe de « Rhythm and Blues » dirigé par le guitariste « Lefty » BATES.

De 1953 à 1961 il enregistre avec beaucoup de chanteurs de blues.

Au cours des années 1960, il travaille régulièrement avec le clarinettiste Bill REINHARDT au « Jazz Ltd », et avec le trompettiste Joe KELLY durant les années 1970.

Il est décédé à Evanston (Illinois) le 14 juin 1978.