Adolphe, Paul BARBARIN

(Batteur)


(source internet)

Né à La Nouvelle-Orléans (Louisiane) le 5 mai 1899

Décédé à La Nouvelle-Orléans (Louisiane) le 17 février 1969

Fils du cornettiste Isidore BARBARIN (1872-1960) et frère aîné du batteur Louis BARBARIN (1902-1997).

Depuis l’enfance il joue sur des éléments de batterie fabriqués à la maison jusqu’à ce qu’il soit arrêté pour tapage sur plainte des voisins. Cependant il fait une telle preuve de sa virtuosité devant la cour que le juge lui paye son premier revenu (50 cents) et classe l’affaire.

Il acquiert sa première batterie et joue professionnellement en 1915. Peu après il devient membre du «Young Olympia Band» dirigé par le cornettiste Buddy PETIT et le clarinettiste Jimmie NOONE Sr. Il joue également avec Sidney BECHET. En 1917 il se rend à Chicago pour travailler sur les chantiers, et un an plus tard joue au «Royal Garden» avec le cornettiste Joe «King» OLIVER et Jimmie NOONE Sr. Le trompettiste Freddie KEPPARD et Sidney BECHET travaillent aussi avec lui. Il fait une tournée au Canada comme membre du «Tennessee Ten» dans une comédie musicale et dirige ensuite un orchestre dans le Connecticut. Lorsqu’il revient à Chicago il travaille à nouveau brièvement avec Freddie KEPPARD et avec Jimmie NOONE Sr. qui devient son beau-frère.

De retour à La Nouvelle-Orléans il joue au «Tom Anderson’s» avec le clarinettiste Barney BIGARD dans un orchestre dirigé d’abord par le clarinettiste Albert NICHOLAS, puis par le pianiste Luis RUSSELL et rejoint les «Onward and Excelsior Brass Bands». Plus tard il intègre le «Tuxedo Brass Band». Vers la fin de 1924 il retourne à Chicago, retrouve «King» OLIVER, et à partir de février 1925 travaille au «Plantation Café» avec les «Oliver’s Dixie Syncopators» comprenant Barney BIGARD, Albert NICHOLAS et Luis RUSSELL. Suivant une tournée de New York à Baltimore avec «King» OLIVER, il quitte l’orchestre au milieu de 1927 et revient avec le trompettiste Henry «Red» ALLEN à La Nouvelle-Orléans où les deux hommes rejoignent le pianiste et chanteur Walter «Fats» PICHON au «Pelican Club». Plus tard en 1927 il rejoint Luis RUSSELL au «Nest Club» de New York et enregistre avec l’orchestre entre 1929 et 1935, parfois sous la direction du pianiste «Jelly Roll» MORTON ou de Louis ARMSTRONG. En 1935 Armstrong récupère la formation pour l’accompagner en tournée et dans ses projets d’enregistrements.

À partir de 1932 il quitte l’orchestre de Luis Russell, travaillant avec des orchestres moins connus de New York dont celui de «Fats» PICHON et sa propre formation, puis revient à La Nouvelle-Orléans pour diriger ses «Jump Rhythm Boys». Il revient à New York en 1934 pour enregistrer avec Luis RUSSELL et redevient membre de l’orchestre sous la direction de Louis ARMSTRONG de 1935 à 1938, date à laquelle il est remplacé par «Big Sid» CATLETT.

De retour à La Nouvelle-Orléans en 1939 il rejoint les «Joe Robichaux’s New Orleans Rhythm Boys», puis le «Pichon and Allen’s Sextet» avec qui il passe une autre période plus tard à Chicago et parcourt la côte ouest de 1942 à 1943. Il dirige ensuite un orchestre à Springfield (Illinois) et travaille avec Sidney BECHET en 1944.

Pour le reste de sa vie, il joue principalement à La Nouvelle-Orléans avec de petites formations et avec des brass bands dans lesquels il tient la caisse claire ou moins souvent la grosse caisse. Il enseigne également la batterie. En 1953 il est à Chicago avec le pianiste Art HODES et joue à New York, Los Angeles et Toronto. En 1960 il forme le second «Onward Brass Band» qu’il dirigeait lors d’une parade de carnaval au moment de sa mort.

Il a fait de nombreux enregistrements comme leader à La Nouvelle-Orléans, apparaissant dans deux shows télévisés en 1958 et a enregistré comme sideman avec le clarinettiste George LEWIS (1951, 1954), le guitariste John St. CYR (1954), le «Young Tuxedo Brass Band» (1958), la pianiste et chanteuse «Sweet Emma» BARRETT (1963) ainsi qu’avec le tromboniste «Frog» JOSEPH et le clarinettiste Louis COTTRELL (les deux en 1964).

Il est décédé à La Nouvelle-Orléans le 17 février 1969.