Thomas P. «Tommy» BENFORD

(Batteur)


(Formation Eddie South, vn)

Né à Charleston (Ouest-Virginie) le 19 avril 1905

Décédé à Mount Vernon (New York) le 24 mars 1994

Frère du tubiste et chef d’orchestre Bill BENFORD.

Élevé ensemble avec son frère aîné au «Jenkins Orphanage», il rejoint un orchestre de minstrels et de rend à New York au début des années 1920s. Là il joue avec divers groupements dont celui du banjoiste Elmer SNOWDEN. Pendant deux ou trois ans il joue et enregistre (1926) avec le pianiste Charlie SKEETE et travaille avec le pianiste et chef d’orchestre «Jelly Roll» MORTON, participant à des enregistrements historiques de ce dernier en 1928. Au cours de cette même année il devient membre de l’orchestre de son frère. Il travaille ensuite dans la formation du pianiste Edgar HAYES pendant plusieurs années, puis se rend en Europe en 1932 avec un quintette dirigé par le saxo-clarinettiste Sy DEVEREAUX. Séjournant en Europe, il joue et enregistre avec le saxophoniste Coleman HAWKINS (1937), le saxo-clarinettiste Eddie BRUNNER, le trompettiste Bill COLEMAN et le violoniste Eddie SOUTH (1938), et joue dans la formation du saxophoniste Willie LEWIS de 1938 à septembre 1941 en Suisse. Il joue également avec le pianiste Joe TURNER (1939).

De retour aux U.S.A. il joue dans l’orchestre du chanteur Noble SISSLE (1943) et avec le tromboniste «Snub» MOSLEY (1946-48). En 1948-49 il est dans la formation dirigée au début par le clarinettiste Bob WILBER (automne 1948 à 1949) et plus tard par le tromboniste James ARCHEY (1950-52).

Au cours des années 1950s il travaille en freelance sous la direction de nombreux leaders parmi lesquels les trompettistes Rex STEWART (1953) et «Muggsy» SPANIER avec qui il tourne en Europe dans la revue «Jazz Train» dirigée par le saxo-clarinettiste Eddie BAREFIELD (1960-61). Durant les années 1960s, il travaille souvent à New York. En 1963 il joue avec le trompettiste Joe THOMAS, le clarinettiste Edmond HALL (à Boston) et avec le guitariste Danny BARKER. À certains moments il joue avec les «Saints and Sinners» co-dirigés par le pianiste Red RICHARDS et le tromboniste Vic DICKENSON. Par la suite, durant une période de semi-retraite, il travaille avec le saxophoniste Franz JACKSON (décembre 1968).

Plus tard il joue et tourne avec le «Clyde Bernhardt’s Harlem Blues and Jazz Band» (1973-79 et 1981. Il joue également avec le «Bob Greene’s World of Jelly Roll Morton» (1973-74 et 1982).

Par la suite il se retire de la scène musicale et décède à Mount Vernon (New York) le 24 mars 1994.