Art BLAKEY

(Batteur et chef d’orchestre)

Né à Pittsburgh (Pennsylvanie) le 11 octobre 1919

Décédé à New York City le 16 octobre 1990

Il reçoit quelques leçons de piano à l’école, et à la fin de ses études dirige un orchestre commercial. Peu après il change pour la batterie dont il apprend seul à jouer dans le style swing de «Chick» WEBB, Sidney CATLETT et Ray BAUDUC. À l’automne 1942 il rejoint la pianiste Mary Lou WILLIAMS pour un engagement au «Kelly’s Stable» de New York, puis de février 1943 à février 1944 joue dans l’orchestre de Fletcher HENDERSON avec qui il fait une longue tournée dans le Sud. Ayant quitté Henderson, il dirige brièvement un big band à Boston avant de rejoindre le nouvel orchestre du chanteur Billy ECKSTINE à St Louis (Missouri). Au cours de ces années avec Eckstine (1944-47) il est converti au mouvement du Jazz moderne avec ses amis membres de l’orchestre: les trompettistes Miles DAVIS et «Fats» NAVARRO et le saxophoniste Dexter GORDON et d’autres. Lorsque Eckstine dissout son orchestre en 1947, il crée les «Seventeen Messengers», un orchestre de répétition et enregistre avec un octette nommé «The Jazz Messengers», le premier de ces divers groupements qui porteront le même nom. Après avoir participé au premier enregistrement historique du pianiste Thelonious MONK pour Blue Note (novembre 1947, février 1948) et avoir enregistré avec le quintette de «Fats» NAVARRO (décembre 1947), il voyage en Afrique pour apprendre la culture islamique et prend le nom de Abdullah Ibn Buhaina.

En 1949 il travaille avec Lucky MILLINDER, en 1952 avec le pianiste Earl HINES et en 1952-53 avec le clarinettiste Buddy DeFRANCO. Entre 1951 et 1957 il fait de nombreux autres enregistrements avec Thelonious MONK. Au début des années 1950s il joue et participe à des émissions de radio avec quelques musiciens tels que Charlie PARKER, Miles DAVIS et particulièrement le pianiste Horace SILVER avec lequel il co-dirige plusieurs quintettes à partir de 1953.Deux de ces groupes ont enregistré au «Birdland»: l’un avec le trompettiste Kenny DORHAM, le saxophoniste Lou DONALDSON et le contrebassiste Gene RAMEY (octobre 1953), l’autre avec le trompettiste Clifford BROWN, Lou DONALDSON et le contrebassiste Curley RUSSELL (février 1954). Un troisième quintette comprenant Kenny DORHAM, le saxophoniste Hank MOBLEY et le contrebassiste Doug WATKINS se produit de l’automne 1954 à 1956, le trompettiste Donald BYRD remplaçant Kenny Dorham à la fin de 1955. Lorsque Horace Silver quitte la formation l’année suivante, il laisse la direction à Blakey dont le nom reste associé au groupe jusqu’à la fin de sa vie. En 1956 il réorganise les «Jazz Messengers» en engageant le trompettiste Bill HARDMAN, le saxophoniste Jackie McLEAN, le pianiste Sam DOCKERY et le contrebassiste Spanky De BREST, Johnny GRIFFIN remplaçant McLean en 1957. En dehors de ses nombreuses tournées et enregistrements avec les «Messengers», il fait également une tournée mondiale en 1971-72 avec les «Giants of Jazz» regroupant le trompettiste «Dizzy» GILLESPIE, le tromboniste Kay WINDING, le saxophoniste Sonny STITT, Thelonious MONK et le contrebassiste Al McKIBBON, et apparaît souvent comme soliste au «Newport Jazz Festival» dont une célèbre bataille de batterie avec Max ROACH, Buddy RICH et Elvin JONES (1974). Durant le reste de sa carrière, le personnel de ses «Messengers» a changé de nombreuses fois.

Il est décédé à New York le 16 octobre 1990.