William Randolph «Cozy» COLE

(Batteur et chef d’orchestre)

Né à East Orange (New Jersey) le 17 octobre 1906

Décédé à Columbus (Ohio) le 29 janvier 1981

Frère du pianiste Reuben June «Jay» COLE (1916-1975).

Né dans une famille de musiciens, il joue de la batterie dès l’enfance et idolâtre Sonny GREER qui avait joué dans sa ville. Adolescent il joue au football et reçoit le surnom de «Cozy», abréviation de «Colesy». Il effectue de petits travaux journaliers et se produit comme tap-dancer avant de devenir musicien professionnel à New York où il travaille avec le clarinettiste Wilbur SWEATMAN vers 1928 (pendant deux semaines). À la fin des années 1920s il dirige son propre groupement et, en 1930, enregistre avec le pianiste «Jelly Roll» MORTON. De 1931 à 1933 il joue dans l’orchestre de la chanteuse Blanche CALLOWAY (la sœur de Cab). De fin 1933 à 1934 il est avec Benny CARTER. En 1935 et 1936 c’est dans l’orchestre du chanteur et emcee Willie BRYANT qu’il officie, et de mars 1936 à novembre 1938 il est membre de la petite formation du violoniste «Stuff» SMITH.

Il a enregistré des douzaines de titres avec des groupements de «All Stars», accompagnant la chanteuse Billie HOLIDAY (sous le nom du pianiste Teddy Wilson entre 1935 et 1939). Au cours de la même période il enregistre aussi avec le trompettiste Henry «Red» ALLEN (1936) et Lionel HAMPTON (1937, 1939). De novembre 1938 à août 1942 il est dans le big band du chanteur Cab CALLOWAY avec lequel il enregistre certains titres le mettant particulièrement en valeur (Ratamacue, Crescendo in Drums…). Au cours des années 1940s il étudie à la «Juilliard School» et travaille comme percussionniste en studio et dans des ensembles de théâtre. En août 1943 il travaille brièvement avec le tromboniste Miff MOLE au Canada et dirige son propre orchestre à l’«Onyx Club» jusqu’en août 1944, participant en freelance à d’importants enregistrements en petite formation en 1944. Son orchestre qui comprend le saxophoniste Don BYAS, les deux Billy TAYLOR (le contrebassiste et le pianiste) et le guitariste Tiny GRIMES remplace le sextette de Benny Goodman dans le show «Seven Lively Arts» (1945) et, l’année suivante, il joue peu de temps avec Benny GOODMAN (février-mars 1946). Plus tard, il dirige un quintette (1948), puis un septette (1949).

Lorsque Sidney Catlett tombe malade en avril 1949, il le remplace et tourne comme membre du «All Stars» de Louis ARMSTRONG. Il apparaît dans plusieurs films du printemps 1949 à octobre 1953. En 1954 il ouvre avec le batteur Gene KRUPA une école de batterie qu’il dirige de 1954 à 1960. À partir de 1954 il est avec Henry «Red» ALLEN au «Metropole», et à l’automne 1957, il tourne en Europe avec une petite formation co-dirigée par le tromboniste Jack TEAGARDEN et le pianiste Earl HINES. L’année suivante s’achève sur un grand succès au hit-parade: «Topsy» qui génère une tournée nationale avec sa propre formation. Il demeure populaire au cours des années 1960s avec son orchestre qui comprend le saxophoniste George KELLY, jouant au «Metropole», et tournant en Afrique de l’automne 1962 au début de 1963. Il travaille ensuite régulièrement aux U.S.A. jusqu’en 1966, puis redevient freelance. En 1969 il rejoint le quintette du trompettiste Jonah JONES.

Au cours des dernières années de sa vie, il continue à travailler en freelance. Il tourne en Europe en 1976 avec le quartette de Benny CARTER dans le show de Barry MARTIN «A night in New Orleans».

En 1941 il a publié une méthode de batterie «Modern Orchestra Drum Technique». Son frère le pianiste Jay COLE a participé à plusieurs de ses formations entre 1949 et 1967, puis est devenu co-leader avec le tromboniste Clyde BERNHARDT du «Harlem Blues and Jazz Band».

Cozy COLE est décédé à Columbus (Ohio) le 29 janvier 1981.