Harry DIAL

(Batteur et chef d’orchestre)


(source internet)

Né à Birmingham (Alabama) le 17 février 1907

Décédé à New York le 25 janvier 1987

Il est élevé à St Louis (Missouri) où il dirige de petits groupements et travaille dans les clubs et sur les riverboats sous la direction du pianiste Fat MARABLE (1923, 1925), du trompettiste Dewey JACKSON (automne 1923 au printemps 1926, du saxo-clarinettiste Norman MASON (à partir de septembre 1926) et du clarinettiste Jimmy POWELL (1927-28). Il se rend ensuite à Chicago où il joue avec divers musiciens parmi lesquels le clarinettiste Clifford KING (1928-29) et le saxophoniste Jerome «Don» PASQUALL et le trompettiste Willie HIGHTOWER (les deux en 1930). Il dirige également son propre orchestre de studio avec lequel il enregistre quelques-unes de ses compositions dont: «Don’t give it away/Funny Fumble» (1930).

En 1933 il joue et enregistre avec Louis ARMSTRONG et, à partir de 1934, travaille à New York. Il est membre du «Wendell P. Talbert’s Relief Band» au «Cotton Club» et enregistre et tourne régulièrement avec le pianiste «Fats» WALLER (avril 1934 à juin 1935). De 1937 à 1940 il est avec le trompettiste Ed ALLEN, mais n’est employé que comme copiste, ne pouvant jouer à cause de sa mauvaise santé. Après la guerre il travaille hors du monde musical, et plus tard dirige son propre orchestre dans divers clubs (1946-47), en résidence au «Small’s Paradise» de 1948 à 1955, puis joue avec le saxo-clarinettiste Lester BOONE de 1955 1963. Il a enregistré comme leader en 1946, 1947, 1961 et 1965.

Il est décédé à New York le 25 janvier 1987.