Benjamin «Buzzy» DROOTIN

(Batteur)

Né près de Kiev (Ukraine) le 22 avril vers 1910

Décédé à Englewood (New jersey) le 21 mai 2000

Frère du clarinettiste Al DROOTIN.

Il ne connaît pas l’année exacte de sa naissance. Lorsqu’il a cinq ou six ans, ses parents émigrent aux U.S.A. et s’installent à Boston où il commence à jouer professionnellement avec des groupes locaux en 1936. Son père et ses deux frères (Al et Lewis) étaient aussi musiciens. Il reçoit son surnom «Buzzy» en référence au chef d’orchestre local Buzzy Bazzew.

Il tourne avec la chanteuse et chef d’orchestre Ina Ray HUTTON et son «All Boys Band» (1940), puis avec le chef d’orchestre Al DONAHUE (1941-42). Il passe ensuite cinq ans à Boston où il accompagne de nombreux musiciens de style Dixieland, dont les trompettistes Max KAMINSKY et Henry «Red» ALLEN et le tromboniste Jack TEAGARDEN. Il joue également avec le saxophoniste Coleman HAWKINS. En octobre 1947 il se rend à Chicago où il rejoint les trompettistes «Buck» CLAYTON, «Wingy» MANONE et le clarinettiste Edmond HALL dans un orchestre éphémère sous la direction du pianiste Jess STACY et du chanteur Lee WILEY. Vers 1948 il devient le batteur maison du «Eddie Condon’s Club» et enregistre avec Condon en 1950 et 1962. Il participe à de nombreuses émissions de radio avec Eddie CONDON et avec le tromboniste Tommy DORSEY (1950). Il quitte Condon au printemps 1952 pour travailler souvent avec le groupement du pianiste George WEIN «The Mahogany Hall All Stars» (1953-55) et avec Sidney BECHET comme soliste invité en 1953. Il tourne aussi avec le pianiste Ralph SUTTON et joue avec le trompettiste Bobby HACKETT à New York et à Boston (1957-58). Il enregistre avec SUTTON (1956, 1960, 1962), avec Jack TEAGARDEN et HACKETT (1960) et avec les «Dukes of Dixieland» (1962-63).

En 1971-72 il dirige son propre groupe et travaille en freelance à New York avant de retourner à Boston pour diriger «The Drootin Brothers» avec son frère Al. En 1983 il tourne en Europe avec le trompettiste «Wild Bill» DAVISON et apparaît fréquemment dans les festivals: «Kool Jazz Festival» (1983), «Los Angeles Classic Jazz Festival» (1984, 1987, avec «Wild Bill» Davison en 1989 et 1991). Il joue avec des musiciens locaux autour de Boston et à partir de 1988, victime d’une attaque cardiaque, il demeure tout de même actif comme chef d’orchestre ou sideman jusque dans les années 1990s.

Il est décédé à Englewood (New Jersey) le 21 mai 2000.