Nicholas «Nick» FATOOL

(Batteur)


(source internet)

Né à Millbury (Massachusetts) le 2 janvier 1915

Décédé le 26 septembre 2000

Il fait ses études et débute sa carrière musicale à Providence (Rhode Island) où il commence à travailler professionnellement avec le pianiste Joe HAYMES en 1937. En 1938 il joue dans un orchestre sous la direction de George HALL au «Taft Hotel», puis se rend à Dallas (Texas) avec l’orchestre du pianiste Don BESTOR (été 1938). En 1939 il revient à New York pour jouer brièvement avec le trompettiste Bobby HACKETT avant de rejoindre à Cleveland Benny GOODMAN avec lequel il travaille de mai 1939 à juillet 1940. Il enregistre alors avec des groupes dirigés par des membres de l’orchestre Goodman: le trompettiste «Ziggy» ELMAN et le saxophoniste «Toots» MONDELLO (les deux en 1939), et avec Lionel HAMPTON (1940). Après la dissolution du big band de Goodman en juillet 1940, il tourne avec l’orchestre du clarinettiste Artie SHAW avec lequel on peut le voir dans le film «Second Chorus» (1940), jusqu’à la dissolution de la formation en janvier 1941. Il travaille alors brièvement avec le pianiste et chef d’orchestre Claude THORNHILL et joue et enregistre avec plusieurs jazzmen populaires, dont les orchestres de Les BROWN (début 1942), puis Jan JARVIS (1942) et le guitariste Alvino REY (1942-43).

En 1943 il se rend à Los Angeles et travaille brièvement avec l’orchestre du saxo-clarinettiste Eddie MILLER avant de devenir musicien de studio, enregistrant avec les trompettistes Billy BUTTERFIELD (1944), Harry JAMES (1945, 1949, 1953), le pianiste Erroll GARNER (1946), l’orchestre de Bob CROSBY (1949-51), Louis ARMSTRONG (1949-51), le guitariste Georg Van EPS (1949, 1956), le pianiste Jess STACY (1950-51, 1954-55), le tromboniste Tommy DORSEY (1951), le saxo-clarinettiste Matty MATLOCK (1951-58), le trompettiste Ray ANTHONY (1955) et l’orchestre de Glenn GRAY (1958-62). Il apparaît dans le show télévisé «Louis Armstrong/Bing Crosby» (1951) et joue dans plusieurs bandes sonores de films, notamment «Pete Kelly’s Blues» (1955) et «The Five Pennies» (1959). Plus tard il tourne en Orient avec Bob CROSBY (1964) et joue et enregistre avec le clarinettiste Pete FOUNTAIN (1962-65, les «Dukes of Dixieland» (1964) et d’autres groupes dixieland moins connus. En 1981 il tourne en Europe avec Bob CROSBY et enregistre comme leader en 1987. Il continue à jouer ensuite à et autour de Los Angeles jusque dans les années 1990s.

Il est décédé le 26 septembre 2000.