Melvin «Mel» LEWIS

(Batteur)


Né à Buffalo (New York) le 10 mai 1929

Décédé à New York le 2 février 1990


Son vrai nom est Melvin SOKOLOFF.


Son père était batteur à Buffalo. Durant la guerre, manquant de musiciens plus âgés, il commence à travailler professionnellement à l’âge de treize ans. Il est membre d’orchestres de danse dirigés par Boyd RAEBURN (juillet à novembre 1948), Alvino RAY (fin 1948 à mars 1949), Ray ANTHONY (1949-50, 1953-54) et Tex BENEKE (1950-53). Au cours de son premier séjour chez Ray Anthony il change son nom de Sokoloff en LEWIS à la demande du chef d’orchestre. Les deux noms apparaissent sur son passeport. Vers le mois d’août 1954 il s’associe avec le pianiste Stan KENTON avec lequel, à part de brèves périodes pendant lesquelles il travaille avec le quintette du tromboniste Frank ROSOLINO et le trio du pianiste Hampton HAWES, il demeure jusqu’à ce qu’il le quitte en 1957 à Los Angeles. Là, il dirige un quintette avec le saxophoniste Bill HOLMAN (février-octobre 1958), travaillant fréquemment en studio et jouant dans des «big bands» dirigés par le vibraphoniste Terry GIBBS avec lequel il enregistre en 1959-1962 et par le trompettiste Gerald WILSON. A partir de 1960 il se rend à New York pour des engagements avec le «Gerry Mulligan Concert Jazz Band» (1961) et en URSS avec Benny GOODMAN (1962). Il se fixe ensuite à New York où il continue sa carrière de musicien de studio. En décembre, il forme avec le trompettiste Thad JONES le «Thad Jones-Mel Lewis Orchestra». Cette formation joue beaucoup et enregistre souvent, obtenant un grand succès auprès de la critique. Il enregistre également avec le saxophoniste Eddie DANIELS (1966), les saxophonistes Pepper ADAMS, Al COHN et Zoot SIMS ainsi qu’avec le violoniste Stéphane GRAPPELLI (tous en 1973), le trompettiste Chet BAKER (1977) et le guitariste Sal SALVADOR (1978). Après le départ de Thad Jones de l’orchestre en 1979, il demeure le seul dirigeant de la formation. Plus tard, c’est le tromboniste Bob BROOKMEYER qui assure le rôle de compositeur, arrangeur et directeur musical de l’orchestre dévolu précédemment à Thad Jones. En tant que «Mel Lewis Orchestra» l’orchestre poursuit sa résidence des «Monday Nights» au «Village Vanguard» et il tourne en Europe en 1980, 1981, 1985 et 1988). Il enregistre en Suisse comme invité avec le «Joe Haider’s Orchestra» (1986), et en Allemagne et en Autriche avec Roman SCHWALLER (1987). Il joue à Paris avec le «Jay McShann’s Orchestra» (1989) et travaille à New York avec l’«American Jazz Orchestra» et, comme «freelance», prend part à des enregistrements avec les saxophonistes Buddy TATE (1981) et Warne MARSH (1982), les trompettistes Rolf ERICSON (1984) et John FADIS (1985), la chanteuse Helen MERRILL et le pianiste Gil EVANS (1987), le trompettiste «Buck» CLAYTON (1988) et le guitariste Howard ALDEN (1989). Atteint d’un cancer en 1985, il continue à travailler jusqu’à quelques semaines avant sa mort qui survient à New York le 2 février 1990.