Freddie MOORE

(Batteur et chanteur)


(source internet)


Né à Little Washington (Caroline du Nord) le 20 août 1900

Décédé à New York le 3 novembre 1992


Elevé à New Bern (Caroline du Nord) il joue de la batterie dès l’âge de douze ans. Il effectue son premier travail dans des« shows» itinérants, jouant pour les carnavals, dans des cirques et des «Minstrels shows». Il passe sept ans comme batteur maison dans un théâtre de Birmingham (Alabama) où il accompagne les films muets en duo avec un organiste, ainsi que les chanteuses de passage telles qu’ Ida COX, Ma RAINEY et Bessie SMITH. Il quitte Birmingham avec le show «Charleston Dandies» pour tourner dans le Sud et joue à La Havane. Vers 1927 il rejoint le trompettiste Charlie CREATH à St. Louis, après quoi il dirige son propre septette au «Savoy» de Detroit où il apparaît sous le nom de Buddy MOORE (surnom qu’il avait acquis dix ans plus tôt dans un «Minstrel Show». Après avoir joué à New York et fait une tournée avec le grand orchestre du pianiste Eubie BLAKE (vers 1928), il retourne à New York pour travailler avec le clarinettiste Wilbur SWEATMAN (1928-31). Il joue aussi de la batterie dans une école de danse. En 1931-32 il tourne avec le trompettiste Joe «King» OLIVER, et de 1933 à 1937 dirige son propre trio avec le saxophoniste Pete BROWN et le pianiste Don FRYE, travaillant souvent au «Victoria Café» à New York. En mai 1937 il joue brièvement avec le contrebassiste John KIRBY à l’«Onyx Club». Plus tard il travaille avec le saxophoniste Lem JOHNSON et encore avec son propre orchestre. Au milieu des années 1940 il joue avec le pianiste Art HODES pour des engagements en trio avec les trompettistes Max KAMINSKY ou «Wild Bill» DAVISON au «Village Vanguard» et avec Sidney BECHET (1945, un temps avec Bunk JOHNSON et en 1947). Il est également le batteur maison du «Jimmy Ryan’s». Vers 1948 il joue avec le tromboniste Wilbur De PARIS, le clarinettiste Bob WILBER (1948), à nouveau avec Art HODES au «Blue Note» de Chicago (1950), avec Sidney BECHET à Philadelphie (aussi en 1950) et avec le tromboniste Conrad JANIS (1951). Pendant un temps il est aussi le batteur maison pour les «jam sessions» au «Stuyvesant Casino», suivi d’une seconde période avec Wilbur De PARIS (1952-54). En 1954-55 il tourne en Europe avec le clarinettiste Milton «Mezz» MEZZROW et aussi avec la formation du pianiste Sammy PRICE (fin 1955-56) comme batteur, chanteur et joueur de «washboard». En mai 1956 il joue avec Sidney BECHET et accompagne les NICHOLAS Brothers à Paris. Il continue à travailler en «freelance» jusqu’au début des années 1980, jouant avec quelques musiciens tels que le clarinettiste Tony PARENTI (1968-70) et le trompettiste Roy ELDRIDGE (été 1971). En 1981 il enregistre son premier album en tant que leader. Diminué par la maladie et ne pouvant plus jouer beaucoup de batterie au milieu des années 1980, il consacre son activité au «washboard», travaillant au «Red Blazer». Il se retire finalement en mars 1992, à l’exception d’une apparition en août pour son 92e anniversaire.


Il est décédé à New York le 3 novembre 1992.