Bernard «Buddy» RICH

(Batteur et chef d’orchestre)


Né à New York le 30 septembre 1917

Décédé à Los Angeles (Californie) le 2 avril 1987


Enfant prodige, Il apparaît sur scène avec ses parents dans un «Vaudeville» avant son 2e anniversaire, jouant de la batterie et dansant des claquettes à Broadway à l’âge de quatre ans. Dès l’âge de six ans il tourne aux USA et en Australie. A onze ans il dirige son propre orchestre de scène. Il rejoint plus tard l’orchestre du clarinettiste Joe MARSALA en octobre 1937, puis joue brièvement avec les orchestres des trompettistes Bunny BERIGAN (juillet à décembre 1938) et Harry JAMES, puis celui du clarinettiste Artie SHAW et passe une longue période dans l’orchestre du tromboniste Tommy DORSEY (novembre 1939 -1942). De la mi-novembre 1942 à janvier 1943 il est dans le «big band» du saxophoniste Benny CARTER au «Billy Berg’s Swing Club» d’Hollywood.Après son service militaire dans les «US Marines», il travaille encore avec Tommy DORSEY de juin 1944 à octobre 1945. A la fin septembre 1944 il double pendant deux semaines durant le séjour de Dorsey à Los Angeles dans l’orchestre de Count BASIE en remplacement de Jo Jones appelé soudainement à l’armée. Un an plus tard il remplace Dave Tough malade dans le premier orchestre de Woody HERMAN.Il dirige son propre orchestre régulier de fin 1945 à janvier 1947 et par intermittence à la fin des années 1940. Dans le même temps il commence à jouer avec le «Jazz at The Philharmonic» (J.A.T.P.) avec lequel il participe à des concerts et des enregistrements au sud de la Californie (printemps 1946) et effectue la première de nombreuses tournées (février 1947). Il apparaît à la Télévision dans le «Eddie Condon Floor Show» à la fin de décembre 1948 et régulièrement au printemps et à l’été 1949. Il travaille aussi de juin à septembre 1949 dans l’orchestre de Les BROWN tout en continuant à se produire avec le «J.A.T.P.».Il enregistre avec le quartette du saxophoniste Charlie PARKER, l’octet de Count BASIE, le quintette du trompettiste «Dizzy» GILLESPIE et le trio du pianiste Bud POWELL (tous en 1950).Il dirige son «big band» en 1950-51 avant de travailler avec le «Charlie Ventura’s Big Four» jusqu’en novembre 1951. Du printemps 1953 au printemps 1954 il passe un an dans l’orchestre d’Harry JAMES. Il travaille ensuite avec Tommy DORSEY jusqu’en avril 1955, puis retourne avec Harry JAMES (1956-57) avant de constituer son propre groupement (1957-61). Dans le même temps il accompagne un chanteur de style «Sinatra». Après un long séjour avec Harry JAMES de fin 1961 au printemps 1966, il forme un second «big band» avec lequel il obtient un remarquable succès. En Angleterre l’orchestre apparaît dans le «show» télévisé «Jazz Scene at Ronnie Scott’s» (avril-août 1970). Après la dissolution de ce groupe en 1974 il joue souvent à New York avec une petite formation dans son propre club le «Buddy’s Place» avant de reconstituer un nouveau «big band» de jeunes musiciens avec le saxophoniste Steve MARCUS comme soliste principal. En juin 1982 ses succès sont couronnés par un concert spécial à «Carnegie Hall» pendant le «Kool Jazz Festival». Souffrant depuis longtemps de problèmes cardiaques, il a une attaque au début de 1959 et peu après le concert du «Kool Festival» il subit une quadruple intervention chirurgicale du cœur. Trois mois après avoir récupéré, il reprend une tournée internationale avec son «big band».


Il est décédé à Los Angeles le 2 avril 1987.