Arthur James «Zutty» SINGLETON

(Batteur et chef d’orchestre)


Né à Bunkie (Louisiane) le 14 mai 1898

Décédé à New York le 14 juillet 1975


Il joue de la batterie dans plusieurs formations importantes de La Nouvelle-Orléans telles que celles du trompettiste Oscar «Papa» CELESTIN et du pianiste Luis RUSSELL, et de 1921 à 1923 travaille avec les groupements du pianiste Fate MARABLE sur les «riverboats», réalisant avec eux ses premiers enregistrements en 1924. L’année suivante il enregistre à St. Louis avec le cornettiste Charlie CREATH, dont il épouse la sœur Marge, et en 1927 se rend à Chicago où après avoir joué avec les formations de Doc COOK et du clarinettiste Jimmie NOONE il rejoint l’orchestre que dirige le pianiste Clarence JONES. Ses enregistrements avec Louis ARMSTRONG en 1928 et en trio avec le pianiste «Jelly Roll» MORTON et le clarinettiste Barney BIGARD en 1929 le font connaître dans le monde du jazz. Il dirige son propre groupe au «Three Deuces» (1935-36), chez «Nick’s» où il est le premier musicien afro-américain à jouer régulièrement dans cet établissement, au «Village Vanguard», au «Kelly’s Stable» (1939-40) et au «Jimmy Ryan’s» (1941-43). En d’autres temps il accompagne d’autres musiciens tels que le trompettiste Roy ELDRIDGE (septembre 1936-1937), et aussi chez «Nick’s» Sidney BECHET (1938). Au cours de ces années il participe à des enregistrements importants avec le clarinettiste Pee Wee RUSSELL (Pee We-Zutty et James P. Johnson), Lionel HAMPTON (1939), «Jelly Roll» MORTON (1939-40), les trompettistes Henry «Red» ALLEN (1940) et «Wingy» MANONE (1941), au «Three Deuces»avec Pee Wee RUSSELL et le pianiste Joe SULLIVAN (1941), ainsi qu’avec le pianiste Art HODES et le clarinettiste Joe MARSALA (les deux en 1942). Installé à Los Angeles en 1943 il joue avec le pianiste Thomas «Fats» WALLER dans le film «Stormy Weather». Par la suite il dirige de façon intermittente ses propres groupements et joue également avec les orchestres du saxophoniste Paul HOWARD et du guitariste T-Bone WALKER. Il enregistre avec les «Capitol Jazzmen»et joue avec l’orchestre du tromboniste Edward «Kid» ORY dans le «Radio Show» d’Orson WELLES en 1944. En 1945 il fait partie du trio du chanteur et guitariste Slim GAILLARD. Des années plus tard il joue souvent en «freelance» à New York avec des musiciens tels que «Wingy» MANONE, le guitariste Eddie CONDON, Joe MARSALA, le guitariste Nappy LAMARE, et après une résidence avec Art HODES à Chicago (1950) avec le trompettiste Bobby HACKETT. Il tourne en Europe en 1951 et 1953 et travaille avec le clarinettiste Milton «Mezz» MEZZROW, les trompettistes Oran «Hot Lips» PAGE et Bill COLEMAN. Après son retour à New York il joue pendant de nombreuses années au «Stuyvesant Casino», au «Central Plaza» et au «Metropole». À la fin de 1954 il rejoint l’orchestre du tromboniste Wilbur De PARIS avec lequel il enregistre. Il effectue ensuite une longue résidence au «Ryan’s» avec le clarinettiste Tony PARENTI à partir de 1963, puis avec le trompettiste Max KAMINSKY à partir de 1969, jusqu’à ce qu’une attaque mette fin à sa carrière en 1970. On peut le voir dans le film de Louis Panassié «L’Aventure du Jazz» (1970).


Il est décédé à New York le 14 juillet 1975.