Leonidas Raymond Lee YOUNG

(Batteur)

            Né à La Nouvelle-Orléans (Louisiane) le 7 mars 1917

            Décédé à? le 31 juillet 2008

            Frère cadet du saxophoniste Lester YOUNG.

            Avec son frère Lester et sa sœur Irma ils jouent dans un orchestre dirigé par leur père le pianiste Willis Handy YOUNG qui se produit dans les «Minstrels Shows», les «Carnavals» et un circuit de théâtre. Très jeune il apprend la trompette, le trombone, le saxophone soprano et le piano. Vers 1925 la famille forme un orchestre éphémère de sept saxophonistes comprenant son père, sa belle-mère, sa sœur, lui-même et son frère Lester ainsi que deux cousins. Durant cette période de tournées intensives lorsqu’il était encore enfant, la famille passe ses hivers à Memphis et à Warren (Arkansas) (1923-24), et plusieurs fois à Minneapolis où il va à l’école (milieu des années 1920). C’est en 1929 qu’il devient batteur de l’orchestre de son père lorsqu’ils résident à Albuquerque, puis à Phoenix et à la fin de l’année à Los Angeles où peu après il commence à travailler comme chanteur à l’«Apex Club». Plus tard il chante avec le pianiste Walter JOHNSON (1934) et joue de la batterie avec  les trompettistes «Mutt» CAREY (1934) et  «Buck» CLAYTON (1936), le saxophoniste Eddie BAREFIELD (1936-37) et avec le pianiste Thomas «Fats» WALLER au «Famous Door» (1937) avec qui il enregistre aussi. Il est brièvement le batteur du petit groupement du pianiste et chanteur Nat «King» COLE avant de rejoindre l’orchestre de Les HITE (les deux en 1937).Il travaille ensuite dans les studios de la «Paramount» et de la «Metro Goldwin Mayer»et joue et enregistre comme chanteur et batteur avec Lionel HAMPTON (septembre 1940-janvier 1941). Il enregistre avec «King» COLE et forme au «Club Capri» un groupement: «The Esquires of Rhythm» qui joue des arrangements du pianiste Billy STRAYHORN et du trompettiste Gerry WILSON. Ce groupe comprend le saxophoniste «Bumps» MYERS et le contrebassiste «Red» CALLENDER et joue à partir du mois de mai 1941 avec son frère Lester. En décembre 1941, Lester ayant finalement obtenu sa carte de l’Union des musiciens devient co-leader du groupement qui est radiodiffusé à partir du club deux soirs par semaines. L’année suivante le pianiste Jimmie ROWLES rejoint le groupe qui en avril, lorsque le «Club Capri» ferme, est transféré au «Berg’s Trouville Club». Là la formation accompagne la chanteuse Billie HOLIDAY. «Bumps» MYERS quitte le groupe temporairement au milieu de l’année, mais revient en septembre quand l’orchestre se rend dans l’est pour jouer à New York au «Café Society Downtown» avec le pianiste Sir Charles THOMPSON en remplacement de Jimmie Rowles. En janvier 1943 c’est Clyde HART qui remplace Thompson, mais le mois suivant l’orchestre est dissout lorsque les frères Young apprennent le décès de leur père et retournent à Los Angeles. En mars 1943 il dirige un groupe composé du trompettiste George TRADWELL, des saxophonistes Floyd TURNHAM et «Bumps» MYERS, du guitariste Irving ASHBY et du contrebassiste Charlie MINGUS au «Billy Berg’s Swing Club», et en 1944 il enregistre avec le trompettiste «Bunk» JOHNSON à Los Angeles. De 1944 à 1948 il travaille pour la «Columbia Pictures» et enregistre avec les chanteuses Dinah WASHINGTON (1945) et Ivie ANDERSON (1946) et avec le pianiste Mel POWELL (1947).  En 1944 et 1946 il joue et enregistre avec le «Jazz at The Philharmonic» (J.A.T.P.), Lionel HAMPTON (1947) et  Benny GOODMAN, peu de temps en 1947. Il continue parallèlement à diriger divers groupements à Los Angeles. L’un d’eux au «Downbeat» comprend le trompettiste Russell JACQUET (le frère d’Illinois») et les saxophonistes Marshall ROYAL et Lucky THOMPSON. De juin 1953 à mars 1962 il est membre du «King Cole Trio» et par la suite travaille comme producteur et réalisateur pour le label «Vee-Jay Records» (1964-65), les labels «United Artists», «ABC» et «Dunhill Records» (1969-77) et «Motown Records» (1979-83).  

            Il est décédé le 31 juillet 2008.