Joseph Wilmer «Joe» DARENSBOURG

(Clarinettiste et saxophoniste soprano)

Né à Baton Rouge (Louisiane) le 9 juillet 1906

Décédé à Van Nuys (Californie) le 24 mai 1985

Son père était cornettiste amateur.

Il commence par jouer du violon et du piano, puis prend des leçons de clarinette avec Manuel ROQUE à Baton Rouge et avec Alphonse PICOU à La Nouvelle-Orléans.

Il débute dans un orchestre co-dirigé avec son frère Frank qui était violoniste et aussi avec le cornettiste Buddy PETIT à Baton Rouge.

Il obtient son premier travail professionnel avec le «Martel Family Band» à Opelousas en 1923, puis tourne avec un «Medecine Show». Il a ensuite des engagements de courte durée avec Fate MARABLE et le trompettiste Charlie CREATH. Il joue ensuite pendant un an à Harrisburg (Illinois) où il est blessé par balle par des gangsters. Après son rétablissement il joue brièvement avec «Jelly Roll» MORTON à Cairo (Illinois), puis voyage à travers le pays avec le «Al G. Barne’s Circus Band» qu’il quitte à Los Angeles pour travailler avec les «Mutt Carey’s Jeffersonians». Après un bref retour à la Nouvelle-Orléans il rejoint à nouveau «Mutt» CAREY.

Au cours des années vingt il joue à bord de divers navires de ligne, dirigeant ses propres formations à Seattle et à Vancouver. Au début des années trente il tourne avec le «Vic Sewell Band», puis est blessé dans un accident de voiture. Rétabli, il retourne travailler sur les bateaux de ligne, principalement en Alaska.

Au début des années quarante il joue régulièrement avec le pianiste Johnny WITTWER et Doc EXNER à Seattle avant de rejoindre le tromboniste Edward «Kid» ORY en 1944. Il le quitte en août 1945 et revient brièvement avec lui en octobre. Il joue ensuite avec les «Red Foxx Hungry Hounds», «Joe Liggins and his Honey-drippers» et avec le trompettiste «Wingy» MANONE avant de rejoindre de nouveau «Kid» ORY en septembre 1949. Il joue régulièrement avec cet orchestre jusqu’en 1953.

Durant le reste des années cinquante il joue avec les «Gene Mayl’s Dixie Rhythm Kings» dans l’Ohio, puis avec l’orchestre du trompettiste Teddy BUCKNER avec lequel il enregistre et dirige son propre orchestre qui obtient un grand succès populaire avec son enregistrement de «Yellow Dog blues».

En 1961 il joue à Disneyland (Hollywood) avec les «John St. Cyr’s Young Men of New Orléans» puis rejoint le «All Stars» de Louis ARMSTRONG avec lequel il tourne de septembre 1961 à juin 1964.

Par la suite il reforme son propre orchestre et effectue une longue tournée avec les «Young Men of New Orléans».

En 1969 il dirige à nouveau son propre groupe à Del Mar (Californie). De 1973 à 1975 il tourne avec les «Legends of Jazz» et enregistre régulièrement. Il publie ses mémoires sous le titre de «Telling it like it is» à Londres en 1987 et sous le titre «Jazz Odyssey: The Autobiography of Joe Darensbourg» à Baton Rouge en 1987.

Joe Darensbourg est décédé à Van Nuys (Californie) le 24 mai 1985.