Frank «Tesch» TESCHEMACHER

(Clarinettiste, saxophoniste alto et violoniste)


                                         (photo provenance internet)

Né à Kansas City (Missouri) le 13 mars 1906

Décédé à Chicago (Illinois) le 1er mars 1932

Il passe son enfance à Chicago où il étudie le violon, la mandoline, le banjo et le saxophone alto entre son dixième et son quatorzième anniversaire.

Il commence par jouer du violon vers 1922 avec l’«Austin High School Orchestra», puis joue pour de petits engagements du banjo, de l’alto et du violon avec ses camarades d’école le trompettiste Jimmy McPARTLAND, le bassiste Jim LANIGAN et d’autres au «Blue Friars». En 1924 il joue de l’alto avec les «Husk O’Hare’s Red Dragons».

Au cours de l’année suivante il part jouer une saison à Lost Lake (Wisconsin) et adopte la clarinette, suivant quelques leçons du saxophoniste, clarinettiste et pianiste Bud JACOBSON. Il travaille ensuite avec Sig MEYERS à White City, Chicago et joue brièvement en Floride avec l’orchestre de Charlie STRAIGHT.

De 1926 à 1928 il travaille le plus souvent avec le trompettiste «Muggsy» SPANIER et le pianiste Jess STACY au sein de l’orchestre que dirige le saxophoniste ténor Floyd TOWN.

En 1927 il enregistre avec les «McKenzie and Condon’s Chicagoans», les «Chicago Rhythm Kings », «Charles Pierce and his Orchestra», les «Louisiana Rhythm Kings» et en avril-mai 1928 avec les «Jungle Kings».

En juin 1928 il se rend à New York et le mois suivant entre dans l’orchestre du batteur Ben POLLACK en remplacement de Gil RODIN qui le recommande. Il enregistre ensuite avec le trompettiste «Red» NICHOLS sous le nom du tromboniste «Miff» MOLE. Après avoir travaillé avec Nichols dans l’orchestre de Sam LANIN à Atlantic City, il retourne à Chicago pour rejoindre l’orchestre de Ted LEWIS et joue avec divers orchestres peu connus, tenant le plus souvent l’alto ou le violon. Il joue également avec les «Jess Stacy’s Aces», reprenant la clarinette, aux «Merry Gardens» pour les marathons de danse.

En tournée avec Jan GARBER à l’automne 1931, il quitte l’orchestre pour rentrer à Chicago et continuer à jouer avec le nouveau «big band» formé par le trompettiste «Wild Bill» DAVISON.

Le 1er mars 1932, à deux heures du matin, il succombe lors d’un accident de la circulation dans la Packard de «Wild Bill» Davison qui venait d’entrer en collision avec un taxi.