Robert Sage «Bob» WILBER

(Clarinettiste, saxophoniste soprano et alto)


Né à New York le 15 mars 1928

Il apprend le piano à l’âge de dix ans et trois ans plus tard il change pour la clarinette.

En 1946-47 il étudie avec Sidney BECHET.

Très jeune, après la Seconde Guerre Mondiale, avec son premier orchestre «The Wildcats» qui comprenait le pianiste Dick WELLSTOOD, il est à la tête du mouvement de renouveau du Jazz traditionnel sur la côte est.

En 1948 il vient en France avec l’orchestre formé par le clarinettiste «Mezz» MEZZROW pour le Premier Festival de Jazz de Nice.

Jusqu’à cette époque il joue de la clarinette et du soprano, mais après son service militaire durant la guerre de Corée (1952-54), il échange son soprano pour un ténor. Après sa démobilisation il devient membre d’un orchestre en coopérative «The Six» qui joue un répertoire combinant le Jazz moderne et traditionnel.

Par la suite il joue avec des musiciens importants comme Sidney BECHET, le trompettiste Bobby HACKETT (1957-58), Benny GOODMAN avec qui il tourne en 1958 et 1959, le tromboniste Jack TEAGARDEN et le guitariste Eddie CONDON.

Au cours des années soixante il acquiert un saxophone soprano courbe qu’immédiatement il préfère au modèle droit, car le pavillon courbe donne un son plus plein et plus doux dans le registre bas.

Wilber est un des membres fondateurs du «World’s Greatest Jazz Band» en 1969, et de 1974 à 1979 il dirige le groupe «Soprano Summit» avec Kenny DAVERN. Il est aussi très actif au sein du «New York Jazz Repertory Company » avec qui il fait une tournée en U.R.S.S. en mai 1975.

À la fin des années soixante-dix il prend la direction du «Smithsonian Jazz Repertory Ensemble» et fonde sa propre compagnie de disques «Bodeswell».

De 1980 à 1984 il dirige «The Bechet Legacy» et devient en 1982 directeur des cours de Jazz au «Wilkes College». C’est lui qui écrit les arrangements pour la musique du film «Cotton Club» (1984) et il tourne avec son propre groupe, donnant des concerts, jouant de la musique des années trente et quarante avec le trompettiste Randy SANDKE, le tromboniste Britt WOODMAN, le saxophoniste Heywood HENRY et Chuck KRIGGS.

À la fin des années quatre-vingts il reprend avec Kenny DAVERN le «Soprano Summit» sous le nom de «Soprano Réunion», et au milieu des années quatre-vingt-dix relance le «Bechet Legacy Band».

En 1996 il réalise une video et enregistre à la tête d’un «big band». Il participe aussi à de nombreux festivals aux U.S.A. comme en Europe, et en 1992 joue à Londres où il interprète le Concerto pour clarinette de Mozart ainsi que le Concerto pour clarinette d’Artie Shaw, sous la direction de l’auteur.

Il annonce vouloir prendre sa retraite à la fin de 1995, mais il ne s’agit en fait que de vacances pour prendre un peu de repos. Il redevient actif par la suite, effectuant de nombreux enregistrements et des tournées internationales.

Il a publié une autobiographie chez D. Webster à Londres sous le titre «Music was not enough» en 1987.