James Pasco « Jimmy » GOURLEY

(Guitariste)

 

                        Né à St. Louis (Missouri) le 9 juin 1926

                        Décédé à Villeneuve-Saint-Georges (France) le 7 décembre 2008

 

                        Il apprend la guitare étant enfant et joue de la musique folk et country avant de se tourner vers le blues et le jazz. En 1941 il joue avec le saxophoniste Lee KONITZ dans le big band de son école. Il commence à travailler dans des orchestres de danse en Louisiane en 1943, puis sert dans la Marine en 1944. Libéré en juin 1946, il remplace le guitariste Jimmy Raney dans l’orchestre de Jay BURKHART à Chicago de 1946 à 1948. Le trompettiste Doug METTOME et le pianiste Lou LEVY sont alors ses camarades de pupitre et les saxophonistes Sonny STITT et Gene AMMONS jouent à l’occasion avec l’orchestre. Il devient ensuite membre d’une petite formation qui sert de section rythmique au saxophoniste Vido MUSSO dans un club de Milwaukee. Après divers engagements en freelance et comme membre du quintet de « Jackie Cain and Roy Kral » (1950), il se rend en Europe en avril 1951 et joue et enregistre à Paris avec le pianiste Henri RENAUD (1951-54). Durant cette période il a des engagements au « Mars Club », au « Tabou » où il travaille avec les pianistes Henri RENAUD et Martial SOLAL et avec le saxophoniste Bobby JASPAR, ainsi qu’au « Ringside » où il dirige son propre quartet. Il enregistre avec Lee KONITZ, le trompettiste Clifford BROWN, les saxophonistes Gigi GRYCE et Zoot SIMS (tous en 1953), avec le tromboniste Bob BROOKMEYER, « The Herdsmen » et avec le batteur Roy HAYNES (tous en 1954). En novembre 1954 il revient à Chicago où, plus tard, il joue et enregistre avec le contrebassiste Chubby JACKSON (1956-57) et accompagne la chanteuse Anita O’DAY (1957). Il revient à Paris à la fin novembre 1957 et reprend son emploi au « Mars Club » dans une section rythmique avec le pianiste Art SIMMONS et le contrebassiste Michel GAUDRY. En novembre 1958 il passe au nouveau club « Blue Note », dirigeant un quartet comprenant Henri RENAUD, le contrebassiste Jean-Marie INGRAND et le batteur Jean-Louis VIALE.  Zoot SIMS figure comme premier soliste invité de cette formation et plus tard dans l’année le saxophoniste Stan GETZ. Cependant, sans vedette, ce quartet est morne et il persuade le club d’engager le fameux batteur Kenny CLARKE. À partir de janvier 1959 il passe de longues résidences au « Blue Note » avec Kenny Clarke et un groupe renouvelé qui parfois comprend le pianiste René URTREGER et le contrebassiste Pierre MICHELOT. Plus tard avec Kenny Clarke ils accompagnent le saxophoniste Lester YOUNG au « Blue Note ». C’est le dernier engagement de Lester Young. Durant cette période, lorsque le pianiste Bud POWELL joue avec Clarke, il dirige un second groupe au club qui lui donne la possibilité d’accompagner de nombreux autres solistes du moment. Dans les années 1960s il travaille toujours au « Blue Note » avec l’organiste Lou BENNETT ou comme sideman avec Kenny CLARKE. À l’occasion il joue au « Blue Bar » lorsque le guitariste René THOMAS prend sa place dans la formation de Clarke. À partir du début de 1963 et jusqu’à l’automne, il joue avec Kenny CLARKE au « Club Saint-Germain » ainsi que pour une tournée en Italie, Espagne, Maroc, Sicile et Tunisie pour le premier « Carthage Jazz Festival ». Il alterne avec René THOMAS dans le groupe de Kenny CLARKE au « Blue Note » de 1964 à 1966. Au cours de cette dernière année, il joue avec CLARKE et Lou BENNETT au « Chat qui Pêche ». L’organiste EddyLOUISS remplace Bennett dans ce trio qui en 1968 se rend à Londres pour une résidence au « Ronnie Scott’s ». Gourley apparaît dans le film « The Only Game in Town » (1969). Après avoir travaillé au « Canary Islands » de 1970 à 1972, il retourne à Paris. Là, il joue avec Eddy LOUISS et le groupe de Kenny CLARKE au « Club Saint-Germain » et à travers l’Europe avec son trio ainsi que quelques prestations en solitaire. Dans les années 1980s il tourne avec Pierre MICHELOT et, soit Charles BELLONZI, soit Philippe COMBELLE à la batterie. En 1986 il tourne aux U.S.A., jouant au « Bradley’s » de New York, au « Andy’s » de Chicago et au « Donte’s » de Los Angeles. Il enregistre en trio avec le contrebassiste Marc JOHNSON et avec le batteur Victor LEWIS et en quintet avec l’addition du trompettiste Don SICKLER et du saxophoniste Ralph MOORE. Plus tard il enregistre avec le guitariste Christian ESCOUDÉ (1989) et encore comme leader (1991). En 1994 il prend la nationalité française et continue à se produire dans les clubs et les festivals européens jusqu’à la fin des années 1990s.

 

                        Il est décédé le 7 décembre 2008.