John  Leslie «  Wes » MONTGOMERY

(Guitariste)

 

                        Né à Indianapolis (Indiana) le 6 mars 1923

                        Décédé à Indianapolis (Indiana) le 15 juin 1968

 

                        Frère du contrebassiste Monk MONTGOMERY (1921-1982) et du pianiste et vibraphoniste Buddy MONTGOMERY (1930).

 

                        Il est élevé à Columbus (Ohio) où vers 1935 il reçoit une guitare à quatre cordes mais n’étudie sérieusement l’instrument que beaucoup plus tard, vers 1943, après le retour de sa famille à Indianapolis (vers 1940). Il entend un disque du guitariste Charlie CHRISTIAN et achète une guitare électrique à six cordes. Il commence par apprendre seul à en jouer et travaille avec des orchestres locaux. Il tourne et enregistre avec Lionel HAMPTON de la mi-mars 1948 au début de 1950, prenant de brefs solos lors d’émissions radiophoniques. Il apparaît dans le film « Lionel Hampton and his Orchestra » (1949) et enregistre avec le saxophoniste Gene MORRIS et avec le chanteur d’Hampton : Sonny PARKER. De retour à Indianapolis il travaille obscurément comme membre d’un quartet dirigé par le pianiste Eddie HIGGINS et dans un quintet dirigé par le trompettiste Roger JONES qui comprend le contrebassiste Leroy VINNEGAR. Il enregistre ses premiers solos importants lorsqu’il joue dans plusieurs groupes avec ses frères : en studio « The Montgomery Brothers », comme membre du « Montgomery-Johnson Quintet » (1955-57), comme soliste invité avec « The Master Sounds » (1957-60) et plus tard, à partir de 1960, dans le « New Montgomery Brothers Group ». L’année précédente il avait organisé son propre trio avec l’organiste Melvin RHYNE et le batteur Paul PARKER. Il a enregistré plusieurs albums, les meilleures rythmiques comprenant les pianistes Tommy FLANAGAN, Hank JONES et Victor FELDMAN, le vibraphoniste Milt JACKSON, les contrebassistes Percy HEATH, Sam JONES et Ron CARTER et les batteurs Albert « Tootie » HEATH, Louis HAYES et Philly Joe JONES. En 1962 il enregistre également avec le « Wynton Kelly Trio »  et le saxophoniste Johnny GRIFFIN ajouté comme soliste. En 1960, dans la région de San Francisco où il continue à jouer avec ses frères, il apparaît avec le saxophoniste John COLTRANE en septembre 1961 au « Jazz Work Shop » de San Francisco et au « Monterey Jazz Festival ». Il refuse l’offre de Coltrane de rejoindre son groupe et continue à tourner avec ses frères jusqu’au printemps 1962 lors de la dissolution du groupe. De retour à Indianapolis, il rejoint le trio de Melvin RHYNE et en devient le leader. Il tourne en mars 1963, mais dissout le groupe avant la fin de l’année. Plus tard en 1964, il commence à enregistrer pour la marque Verve, utilisant des arrangements pour orchestres à cordes et de grands orchestres de jazz. Il continue à jouer avec des petites formations, notamment le « Kelly’s Trio ». En 1965 il apparaît en Angleterre dans une émission de la Télévision (BBC) dans la série « Jazz 625 ». Il décède soudainement le 15 juin 1968 au sommet de sa carrière.