Elmer Chester SNOWDEN

(Banjoïste et guitariste)

 

                        Né à Baltimore (Maryland) le 9 octobre 1900

                        Décédé à Philadelphie (Pennsylvanie) le 14 mai 1973

 

                        Enfant, il commence par jouer de la guitare, puis de la mandoline, du banjo-mandoline (à 8 cordes) et du banjo ténor. Il obtient son premier travail professionnel avec le pianiste Addie BOOZE en 1914. En 1915, il travaille à Baltimore avec le pianiste Eubie BLAKE et reste dans l’orchestre lorsque celui-ci est repris par le pianiste Joe ROCHESTER en 1916. Au décès de Rochester en 1919, il se rend à Washington D.C. et joue en trio avec Duke ELLINGTON (1919-20). En 1920 il se joint à la pianiste Gertie WELLS avec qui il est marié pendant quelques années. En 1921 il joue brièvement avec le pianiste Claude HOPKINS avant de diriger ses propres orchestres. Ses premiers groupements à Washington et à Atlantic City comprenaient le saxophoniste Otto HARDWICK et le trompettiste Art  WHETSOL (1921-23). Avec ces deux musiciens, il se rend à New York rejoint par le batteur Sonny GREER et Duke ELLINGTON en 1923. Avec le trompettiste « Bubber » MILEY (remplaçant Whetsol) et le tromboniste Charlie IRVIS, le groupe prend le nom de « Washingtonians » qui plus tard sans Snowden deviendra le « Duke Ellington Orchestra ». À cette époque, Snowden doublait aussi aux saxophones soprano, C-melody et baryton. Parmi les membres de ses formations à New York, on trouve « Bubber » MILEY, Jimmie LUNCEFORD et même Count BASIE (remplacé par Claude HOPKINS), les trombonistes Joe « Tricky Sam » NANTON (remplacé par Charlie IRVIS) et Harry WHITE, le contrebassiste Ernest « Bass » HILL et le batteur Tommy BENFORD au « Bamville Club », le trompettiste Henry GOODWIN, le saxophoniste Happy CAULDWELL, le pianiste Cliff JACKSON, le tubiste Cyrus St. CLAIR et le batteur Manzie JOHNSON au « Nest Club » vers 1926. À l’été 1927 il est au « Hot Feet Club » avec le trompettiste Frankie NEWTON, les saxophonistes Al SEARS et Otto HARDWICK et le pianiste « Fats » WALLER puis au « Furnace Club » avec Frankie NEWTON, le clarinettiste Garvin BUSHELL et les saxophonistes Rudy POWELL, Bingie MADISON et Otto HARDWICK et avec le pianiste « Fats » PICHON. Lorsqu’il joue dans le show « Blackbirds of 1930 », il commence à diriger le « Smalls’ Paradise Orchestra » comprenant le trompettiste Gus AIKEN, les saxophonistes Al SEARS, Otto HARDWICK et Wayman CARVER, le pianiste Don KIRKPATRICK, le contrebassiste Dick FULLBRIGHT et le batteur Sidney CATLETT. Plus tard le trompettiste Roy ELDRIDGE, le tromboniste Dicky WELLS, les saxophonistes Garvin BUSHELL et Howard JOHNSON rejoignent l’orchestre et participent au petit film « Smash Your Baggage » (1932). Après une dispute avec le Syndicat des musiciens de New York, ne voulant pas céder, il cesse de faire partie du Syndicat, ce qui lui fait perdre de nombreux engagements. De plus, sa persistance à vouloir jouer du banjo, alors que cet instrument est partout remplacé par la guitare, le fait tomber dans un certain oubli. Par la suite il finit d’ailleurs par se mettre à jouer de la guitare. Après une résidence à Philadelphie (1933), il enseigne le banjo, la mandoline et le saxophone. Il travaille au sein du « Society Orchestra » que dirige le pianiste Luckey ROBERTS (1935-39). Au début des années 1940s, grâce à l’aide du producteur John HAMMOND, il obtient sa réhabilitation au Syndicat des musiciens de New York avec un trio au « Samoa Club ». Il joue ensuite au « Café Society » en juin 1942 avec le trio du pianiste Joe SULLIVAN. Six mois plus tard il constitue sa propre petite formation, jouant à New York et à Philadelphie puis plus tard dans le nord-est et au Canada (1941-1963). Il se rend ensuite à Berkeley en Californie. En 1963 il se produit au « Festival de Monterey » où il dirige un quartet composé du clarinettiste Darnell HOWARD, du contrebassiste « Pops » FOSTER et du jeune batteur Tony WILLIAMS. Il enseigne toujours à la « Barkeley School of Music » et joue avec le tromboniste Turk MURPHY. En 1967 il fait une tournée en Europe et enregistre au banjo un album avec le pianiste Cliff JACKSON.

 

                        Il est décédé le 14 mai 1973.