John Alexanser «Johnny » St. CYR

(Guitariste et banjoïste)

 

                        Né à la Nouvelle-Orléans (Louisiane) le 17 avril 1890

                        Décédé à Los Angeles (Californie) le 17 juin 1966

 

                        Il apprend seul à jouer sur une guitare fabriquée à la maison. Son père Jules Firmin St. CYR décédé en 1901 jouait de la guitare et de la flute. De 1905 à 1908 il dirige son propre trio à des pique-niques. Il joue ensuite dans des orchestres dirigés par Manuel GABRIEL et Armand J. PIRON (1908-09). De 1910 à 1914 il travaille avec le « Superior Orchestra », l’ « Olympia Band » et le « Tuxedo Band ». De 1914 à 1917 il est dans l’orchestre du tromboniste Edward « Kid » ORY. Souvent à partir de cette époque il utilise un banjo à six cordes qu’il a construit lui-même avec la caisse d’un banjo et un manche de guitare. Plus tard il jouera régulièrement de la guitare et utilisera même une guitare électrique dans les années 1940s. De 1918 à 1920 il joue sur les riverboats avec le pianiste Fate MARABLE, puis en 1921 avec l’orchestre du cornettiste Charlie CREATH. À cette époque il travaille la journée comme plâtrier. À la mi-septembre 1923 le cornettiste Joe « King » OLIVER lui demande de le rejoindre à Chicago pour deux semaines d’enregistrements avec son « Creole Jazz Band ». il travaille alors pendant deux mois avec le clarinettiste Darnell HOWARD à l’ « Arcadian Ballroom » avant de rejoindre le « Dreamland Orchestra » que dirige Doc COOKE. Il y demeure de 1924 à 1929. En 1925-27 il enregistre avec le « Hot Five » et le « Hot Seven » de Louis ARMSTRONG, et en 1926 avec les « Red Hot Peppers » du pianiste « Jelly Roll » MORTON. Il participe alors comme soliste et accompagnateur à de nombreuses sessions importantes et historiques de petites formations. Durant la période avec Doc COOKE, il joue également « after-hours » avec un des membres de cet orchestre : le clarinettiste Jimmie NOONE. Il partage le poste de guitariste avec Bud SCOTT dans la formation que Noone et le pianiste Earl HINES réunissent à l’ « Apex Club » en décembre 1927. Il quitte l’orchestre de Cooke en novembre 1929 et travaille un temps dans l’Indiana avant de revenir à La Nouvelle-Orléans où il travaille essentiellement comme plâtrier au cours des années 1930s. Durant les années 1940s, il continue à jouer notamment avec le batteur Paul BARBARIN, le clarinettiste Alphonse PICOU, le saxo-clarinettiste Paul BARNES, le contrebassiste Chester ZARDIS, le pianiste Steve LEWIS etc… Il enregistre comme sideman avec les clarinettistes « Big Eye » Louis NELSON et Raymond BURKE et le trompettiste Wooden « Joe » NICHOLAS (tous en 1949), avec Paul BARBARIN (1950-51, 1954) et le clarinettiste George LEWIS (1954). Il enregistre  également comme leader en 1954. En 1955 il se rend à Los Angeles et dirige sa propre formation « The Young Men From New Orleans » à « Disneyland » à partir de 1961 et jusqu’à sa mort qui survient le 10 juin 1966.