William «Count» BASIE

(Pianiste, organiste et chef d’orchestre)


                                                                                                                                                ( collection De Barberies)

Né à Red Bank (New Jersey) le 21 août 1904

Décédé à Hollywood (Californie) le 26 avril 1984

Il reçoit ses premières leçons de sa mère qui était pianiste, puis étudie régulièrement avec un professeur local : Mrs. Holloway.

Très jeune, il vient à New York où il rencontre les pianistes James P. JOHNSON et «Fats» WALLER. Ce dernier lui donne quelques conseils. Il commence à jouer brièvement avec l’orchestre du trompettiste June CLARK, puis celui du banjoïste Elmer SNOWDEN. Il effectue ensuite de longues tournées de théâtre de vaudeville, accompagnant des artistes de variété : «Kate CRIPPEN and his Kids» et «Hippity Hop Show». Il passe ensuite deux ans avec le «Gonzelle White Show» qu’il quitte en 1927 à Kansas City, jouant dans les théâtres pour accompagner les films muets.

En juillet 1928 il entre dans la formation des «Walter Page’s Blue Devils» à Dallas. En 1929 il quitte Walter Page et joue brièvement avec «Elmer Payne and his Ten Royal Americans» (été 1929) et rejoint l’orchestre de Bennie MOTEN.

En 1933 Basie est choisi pour diriger un groupe qui se produit à Kansas City, en Arkansas et d’autres endroits du sud-ouest. Ce groupe comprenait le trompettiste «Hot Lips» PAGE, les saxophonistes Herschel EVANS, Lester YOUNG (remplacé par Buddy TATE) et Buster SMITH, le contrebassiste Walter PAGE et le batteur Jo JONES. En mars 1935 il revient à Kansas City et réintègre l’orchestre de Bennie MOTEN qui décède peu après, le 2 avril. Toutefois, l’orchestre continue sous la direction du neveu de Bennie : l’accordéoniste Buster MOTEN. Peu après, il quitte cette formation et, avec «Hot Lips» PAGE, Buster SMITH, Jack WASHINGTON et plusieurs autres membres de l’orchestre Moten, il organise un nouveau groupement de neuf musiciens comprenant Jo JONES et plus tard Lester YOUNG. Sous le nom de «Barons of Rhythm» il commence un long engagement au «Reno Club» de Kansas City. C’est à cette époque qu’il reçoit son surnom de «Count», et Bill Basie devient Count BASIE. L’orchestre est diffusé sur la station de radio W9XBY à partir du «Reno Club». Le producteur et manager John HAMMOND entend une retransmission et propose à la formation sa première tournée nationale. L’orchestre quitte Kansas City, effectue une courte résidence au «Grand Terrasse» à Chicago, joue ensuite au «Vendome Theatre», à Buffalo, puis au «Roseland Ballroom» de New York en décembre 1936. Entre temps l’orchestre s’est élargi de neuf à treize musiciens et obtient un grand succès après son passage en résidence au «Savoy Ballroom» de New York en janvier 1938. Ce succès est consolidé par une résidence au «Famous Door» de juillet 1938 à janvier 1939. L’orchestre joue ensuite pendant six mois à Chicago avant de revenir à New York et de finir l’année 1939 par divers engagements sur la côte ouest.

Au cours des années quarante l’orchestre Basie apparaît dans les plus grands dancings et théâtres des États-Unis. Basie participe également à des enregistrements avec le sextette de Benny GOODMAN et apparaît en soliste dans divers programmes de radio. Au cours de plusieurs résidences à Hollywood, l’orchestre figure dans plusieurs films.

En janvier 1950 il licencie son grand orchestre et commence à tourner avec un septette comprenant entre autres le trompettiste Clark TERRY, le clarinettiste Buddy DeFRANCO et le guitariste Freddie GREEN.

En 1952 il reforme un grand orchestre et entreprend une longue série de tournées à travers le monde ainsi que de nombreuses séances d’enregistrement.

À partir de 1976, de sérieux problèmes de santé handicapent sa carrière et dans les années quatre-vingts, il ne peut se produire parfois qu’en fauteuil roulant.

Il est décédé à Hollywood (Californie) le 26 avril 1984.