Joseph «Joe» BUSHKIN

(Pianiste et trompettiste)

Né à New York City le 7 novembre 1916

Décédé à ? le 3 novembre 2004

Son père, qui tenait une boutique de barbier, était arrivé de Kiev en Russie en 1909. Il avait été violoncelliste.

Il étudie le piano dès l’âge de dix ans et apprend aussi la trompette à treize ans. Il obtient ses premiers engagements professionnels avec un orchestre dirigé par le frère de Benny Goodman : le trompettiste Irving GOODMAN. En 1932 il travaille au «Roseland Ballroom» de New York avec le «Frank LaMarr’s Band». Il joue ensuite comme pianiste pendant les pauses au «Famous Door» en 1935, puis avec les «Bunny Berigan’s Boys», toujours au «Famous Door». Au cours de l’été 1936, il joue avec le «Eddie Condon and joe Marsala Band» à Brighton Beach et à Coney Island. En décembre il travaille avec Eddie CONDON pour une croisière sur l’«Empress of Britain». Free lance à New York au cours de l’année 1937, il rejoint le clarinettiste Joe MARSALA en décembre, doublant aussi à la trompette. D’avril 1938 à août 1939 il joue à nouveau avec le trompettiste Bunny BERIGAN, puis joue avec les «Muggsy Spanier’s Ragtimers» jusqu’en décembre 1939. Il effectue alors un bref retour chez Joe MARSALA avant de rejoindre la formation du tromboniste Tommy DORSEY le 20 janvier 1940.

En janvier 1942 il est incorporé dans l’U.S. Air Force où il joue de la trompette dans un orchestre militaire. Il dirige ensuite le «410 A.A.F. Orchestra» à Douglas (Arizona) et tourne plus tard avec le «Winged Victory Show». Il devient alors directeur musical et tourne dans le Pacifique avec «Winged Pigeons». Il participe également à des shows sur «Radio Tokio» à la fin de 1945.

Démobilisé en février 1946, il travaille en studio, puis remplace le pianiste Mel Powell dans l’orchestre de Benny GOODMAN de juillet à novembre 1946. En février 1947, il joue à Rio de Janeiro au sein du trio du saxophoniste Bud FREEMAN puis retourne à New York au cours de l’été 1947 et doit interrompre ses activités, s’étant luxé une épaule. Il reprend ensuite son travail de studio, et d’octobre 1949 à mai 1950 joue à Broadway dans un spectacle intitulé «The Rate Race». Il poursuit avec une résidence au «Little Club» de New York, et en novembre 1950 commence une longue résidence avec son propre quartette à l’«Embers» (New York). Cette formation comprend le trompettiste «Buck» CLAYTON, le contrebassiste Milt HINTON, parfois remplacé par Aaron BELL, et le batteur Jo JONES. Le trompettiste Jonah JONES et le contrebassiste Charlie MINGUS ont aussi joué dans ce groupe. Il demeure à l’«Embers» jusqu’au début de 1953, mise à part une courte interruption en 1951 pour diriger un big band au «Paramount» de New York.

À la fin de son engagement à l’«Embers», il se rend en Europe, puis retourne aux U.S.A. où il tourne et enregistre avec le «Louis ARMSTRONG’s All Stars» (avril à juin 1953). Il a ensuite d’autres engagements à l’«Embers» et pour des radios avec «Buck» CLAYTON, Milt HINTON et Jo JONES au début de 1954 et continue à diriger de petits groupements au cours des années cinquante à Las Vegas entre autres. Il apparaît dans la version filmée de «The Rate Race» (1960). En 1964 il donne un concert au «New York Town Hall», jouant du piano et de la trompette, puis il dirige divers groupements de 1965 à 1967 dans le sud de la Californie, à Las Vegas et à Hawaï où il passe deux ans et demi. Il se rend ensuite à Santa Barbara (Californie) et joue en résidence à l’«Hotel Plaza» (juillet 1969). Il joue après au «Theatrical Club» de Cleveland avant de vivre un temps à Londres de fin 1969 à début 1970. Il travaille ensuite à Las Vegas et accompagne le chanteur Bing CROSBY en tournée en 1976-77. Il revient jouer à New York dans les années quatre-vingts et en 1985 forme un quartette avec le trompettiste Warren VACHÉ.

Il est décédé le 3 novembre 2004.