Nathaniel Adams «Nat King» COLE

(Pianiste, chanteur et leader)

Né à Montgomery (Alabama) le 17 mars 1917

Décédé à Santa Monica (Californie) le 15 février 1965

Son vrai nom s’orthographie COLES (avec un s)

Trois de ses frères sont devenus musiciens de jazz : Isaac, Fred et Eddie.

Lorsqu’il a quatre ans, sa famille part s’installer à Chicago, et à douze ans il joue de l’orgue et chante à l’église où son père était pasteur. Il s’est toujours amusé avec le piano, jouant d’oreille pendant plusieurs années. Adolescent, il commence à prendre des leçons de piano classique. Au collège il est sous l’influence de deux professeurs : N. Clark SMITH et Walter DYETT, mais le jeu rythmique d’Earl Hines a une forte influence sur son style.

En 1934 il dirige son premier groupement : les «Rogues of Rhythm and Twelve Royal Dukes» et joue souvent des arrangements d’Earl Hines. En 1936 il enregistre ses premiers disques avec le Eddie Cole’s Sextet: «The Solid Swingers».

Il quitte Chicago en 1936 pour diriger un orchestre dans la reprise d’une revue de Eubie Blake : «Shuffle Along». Deux mois plus tard, après la fin du show, il commence une résidence permanente à Los Angeles. Un peu plus tard il forme un trio avec le guitariste Oscar MOORE et le contrebassiste Wesley PRINCE qui joue au «Swanee Inn» à Hollywood sous le nom de «King Cole Trio». En 1942 Wesley Prince est remplacé par Johnny MILLER. Ce trio a beaucoup de succès et suscite la création de formations similaires : Art Tatum adopte la formule en 1943, et par la suite Oscar Peterson, puis Ahmad Jamal feront de même au cours des années cinquante.

Il garde son trio jusqu’en 1951, enregistrant abondamment pour Decca et Capitol. En 1943 son solo chanté «Straighten up and fly right» a un succès national. Sa diction parfaite et le timbre coulant de sa voix séduit le public blanc. Peu à peu, il joue moins souvent en trio, et de 1944 à 1946, il donne des concerts et enregistre avec le «Jazz at the Philharmonic» (JATP).

En 1946, son enregistrement «Christmas Song» est le premier vocal solo accompagné par un orchestre de studio et non par le trio.

En octobre 1947, Oscar Moore quitte le trio et est remplacé par Irving ASHBY. Joe COMFORT remplace Johnny Miller en août 1948, et en février 1949 le trio devient quartette avec l’addition d’un joueur de bongo : Jack COSTANZO.

«King» COLE est le premier artiste noir à avoir son propre show hebdomadaire à la radio (1948-49), et à partir du début des années cinquante, il devient une vedette internationale. À partir de 1951 la guitare est jouée par John COLLINS, et le contrebassiste est Charlie HARRIS. Après le départ de Jack Costanzo en 1953, le trio ne sert plus qu’à accompagner les vocaux de la vedette. Jusqu’en 1965, il tourne beaucoup dans les clubs, théâtres et salles de concert. Il apparaît dans plusieurs films, notamment : «St. Louis Blues» (1958) où il tient le rôle de W.C. Handy.

En 1956 et 1957, il anime un show télévisé hebdomadaire. Il enregistre ses derniers disques en 1964.

Il est décédé d’un cancer à Santa Monica (Californie) le 15 février 1965.