Tadley Ewing Peake «Tadd» DAMERON

(Pianiste, compositeur, arrangeur et chef d’orchestre)

Né à Cleveland (Ohio) le 21 février 1917

Décédé à New York City le 8 mars 1965

Ses parents étaient musiciens.

Il commence des études au «Oberlin College» avant de se consacrer à la musique. Initié au début par son frère Caesar, saxophoniste alto, il apprend le piano en autodidacte.

Il commence à travailler en 1938 comme chanteur avec le trompettiste Freddie WEBSTER, puis il joue avec les chefs d’orchestres Zack WHYTE, Blanche CALLOWAY et le saxophoniste Vido MUSSO (1939). Il rejoint ensuite l’orchestre du saxophoniste Harlan LEONARD pour qui il écrit des arrangements, notamment : «Dameron Stomp» et «A la Bridges». Il écrit ensuite pour l’orchestre de Jimmie LUNCEFORD et pour celui de Count BASIE. Cependant, comme Dameron le rappelait en 1948, Basie pensait que ses arrangements étaient trop éloignés du style de l’orchestre pour être enregistrés.

En 1944, après avoir quitté Basie, il commence à écrire pour le saxophoniste Georgie AULD qui enregistre ses arrangements. En 1945 il joue occasionnellement avec le trompettiste «Dizzy» GILLESPIE. Il monte ensuite un big band qu’il dirige pour quelques engagements à New York et travaille comme membre du groupe du chanteur Babs GONZALES : «Three Bips and a Bop» au «Minton’s Playhouse» (1946-47).

En 1948 il travaille dans des orchestres dirigés par Miles DAVIS et Charlie PARKER. Il dirige aussi un groupement au «Royal Roost». Ce groupe comprend comme membres réguliers : le trompettiste «Fats» NAVARRO, le saxophoniste Allan EAGER, le contrebassiste Curley RUSSELL et le batteur Kenny CLARKE ; le tromboniste Kai WINDING, le saxophoniste Charlie ROUSE et le vibraphoniste Milt JACKSON rejoignent ou remplacent Navarro et Eager de temps en temps.

En 1949 il dirige une formation de dix musiciens avec Miles DAVIS à la place de Navarro en vedette soliste, et en mai il vient au «Festival International de Jazz» de Paris comme co-leader avec Miles DAVIS d’un quintette comprenant le saxophoniste James MOODY et le batteur Kenny CLARKE. De retour aux États-Unis, il dirige avec Davis un big band sans succès. Il continue à travailler jusqu’au milieu de l’année suivante avec de petits groupements, puis il se rend en Angleterre où il écrit quelques arrangements pour le chef d’orchestre Ted HEATH. De retour aux U.S.A., il devient le pianiste et directeur musical du groupe de Rythm and Blues du saxophoniste et chanteur «Bullmoose» JACKSON qui comprend le saxophoniste Benny GOLSON et le batteur «Philly» Joe JONES (1951). Il forme ensuite un autre groupe avec le trompettiste Clifford BROWN et avec Benny GOLSON en 1953. En 1958 il devient inactif à la suite de problèmes de drogue qui le mène en prison.

À partir de 1961 il écrit des arrangements pour des enregistrements avec Milt JACKSON, le saxophoniste Sonny STITT et le trompettiste «Blue» MITCHELL.

Hospitalisé en 1963, il fait sa dernière apparition publique en novembre 1964 au «Five Spot» et décède à New York le 8 mars 1965.