Jacques «Jack» DIÉVAL

(Pianiste, compositeur et chef d’orchestre)

Né à Douai (France) le 21 décembre 1920

Déjà en 1921, ses parents dirigeaient le «Dédé Jazz Band».

Il étudie le piano avec Victor GALLOIS et reçoit un prix au Conservatoire de Douai. Il commence à jouer à Lille de 1935 à 1939 et travaille à la radio de Tunis en 1942. En 1943 il se rend à Paris et joue avec le saxophoniste Alix COMBELLE jusqu’en 1946. Il joue ensuite et enregistre avec le clarinettiste Hubert ROSTAING (1946), le trompettiste et saxophoniste Noël CHIBOUST (1947), le saxophoniste Don BYAS (1947-49), le trompettiste Bill COLEMAN (1949), le saxophoniste James MOODY (1950) et le violoniste Stéphane GRAPPELLI (1954).

En 1953 il dirige un quintette comprenant le saxophoniste Jean-Claude FORENBACH et le tromboniste Bill TAMPER. Entre 1954 et 1955 il anime l’émission de radio «Jazz aux Champs-Élysées». Plus tard de 1970 à 1975 il travaille souvent avec le trompettiste Roger GUÉRIN et le contrebassiste Michel GAUDRY. Il écrit également une pièce ambitieuse : «Le serpent vert» en 1973.

Il pratique un style influencé par Earl Hines, Erroll Garner et la musique classique. En 1995 il enregistre encore un album «Jack Diéval All Stars» avec les saxophonistes Jean-Claude FORENBACH, Gérard BADINI et André VILLÉGER (Frémeaux 901).