William John «Bill» EVANS

(Pianiste)

Né à Plainfield (New Jersey) le 16 août 1929

Décédé à New York City le 15 septembre 1980

Dès l’âge de quinze ans il joue comme pianiste dans des orchestres de danse et de jazz et apprend à improviser. Son talent commence à se développer et, après avoir obtenu ses diplômes au «Southeastern Louisiana College» en 1950, il travaille à New York en trio avec le guitariste Mundell LOWE et le contrebassiste «Red» MITCHELL (1950), puis tourne avec Ernie FIELDS (1950-51). Il effectue ensuite son service militaire avant de commencer sérieusement son apprentissage du jazz. Il joue avec les clarinettistes Jerry WALD et Tony SCOTT, le chef d’orchestre George RUSSELL et le trompettiste Don ELLIOTT ainsi que d’autres. Il rencontre le batteur Paul MOTIAN qui deviendra plus tard membre important de plusieurs ensembles dirigés par Evans.

Il enregistre pour la première fois en 1956, puis à nouveau avec le contrebassiste Charlie MINGUS et rejoint en avril 1958 le sextette du trompettiste Miles DAVIS ; mais en novembre il doit quitter la formation, souffrant de troubles dus à l’addiction aux narcotiques, pratique qu’il avait acquise à l’armée et aggravée avec Miles Davis. Il revient dans le sextette pour deux ans et obtient aussi plusieurs engagements au «Half Note» de New York, recommandé par le pianiste Lennie Tristano (février-mars 1959). Il travaille également dans des quintettes dirigés par Tony SCOTT et par le tromboniste Bob BROOKMEYER.

En 1960 il forme un trio avec le batteur Paul MOTIAN et le contrebassiste Scott LaFARO. Après la mort de ce dernier en 1961, le poste est occupé par Chuck ISRAELS, puis Gary PEACOCK et en 1966 par Eddie GOMEZ. De même, après le départ de Paul Motian en 1964, la batterie est tenue par Larry BUNKER, puis Joe HUNT, «Philly» Joe JONES, Marty MORELL (1968-74) et Elliott ZIGMUND (1975). Son dernier trio comprend le contrebassiste Marc JOHNSON et le batteur Joe La BARBERA.

Atteint d’une grave insuffisance hépatique et d’un ulcère, il meurt au «Mont Sinai Hospital» des suites d’une hémorragie interne à New York City le 15 septembre 1980.