Fletcher Hamilton Jr. «Smack» HENDERSON

(Pianiste, compositeur, arrangeur et chef d’orchestre)

Né à Cuthbert (Géorgie) le 18 décembre 1897

Décédé à New York City le 29 décembre 1952

Frère aîné du pianiste et chef d’orchestre Horace HENDERSON.

Dès l’âge de six ans il étudie le piano classique avec sa mère qui était professeur de piano. Il fréquente d’abord les écoles locales, puis va étudier à Atlanta au «Morehouse College» où il obtient en 1916 un diplôme de chimie et de mathématique.

En 1920 il se rend à New York pour y trouver un emploi de chimiste, mais cela est presque impossible pour un noir à cette époque. Il trouve alors un emploi comme démonstrateur de chansons pour la «Pace-Handy Music Company», une des premières firmes noires américaines de publication. Harry Pace ayant fondé «Black Swan» (la première compagnie d’enregistrement noire), il devient son manager d’enregistrement. Il organise le premier orchestre pour accompagner en tournée la chanteuse Ethel WATERS : les «Black Swans Troubadours» (automne 1921 à été 1922).

De retour à New York il devient le pianiste maison des compagnies d’enregistrement, jouant avec le violoniste «Shrimp» Jones» au «Broadway Jones Club» de New York. En résidence au «Club Alabam» (début 1924) il est désigné comme leader de l’orchestre nouvellement formé. Toujours en 1924 il est engagé en résidence au «Roseland Ballroom» à la fin de l’été. Pendant les dix années suivantes il apparaît régulièrement avec son orchestre au «Roseland» ainsi que dans les divers ballrooms et théâtres de New York, effectuant également des tournées et jouant ponctuellement dans d’autres villes. Au cours de ces années, il y a de nombreux changements de personnel qu’il continue à diriger jusqu’en 1939. Dès le début des années 1930s il écrit régulièrement des arrangements. En 1936 il effectue une longue résidence au «Grand Terrace» de Chicago et plus tard à Boston, New York, en Californie etc…

En juin 1939, ayant licencié son orchestre, il rejoint Benny GOODMAN comme arrangeur et comme pianiste du sextette. À la fin de 1939 il cesse son activité de pianiste pour Goodman, ne travaillant seulement que pour les arrangements.

À partir du 31 janvier 1941 il reforme un big band pour jouer en résidence au «Roseland Ballroom» de New York et tourne pendant quelque temps avant de dissoudre à nouveau sa formation. Il la regroupe pour quelques dates à l’«Apollo Theatre» de New York au printemps de 1943. Il tourne ensuite avec une fraction de l’orchestre et joue avec ce groupement à New York au printemps de 1944.

En mai 1946 il forme un nouvel orchestre pour jouer en résidence au «Rhumboogie» de Chicago, se rend ensuite en Californie (août 1945) et revient à Chicago pour un long engagement au «Club De Lisa» de février 1946 à mai 1947. L’orchestre licencié, il travaille à nouveau comme arrangeur pour Benny GOODMAN et tourne comme accompagnateur d’Ethel WATERS (été 1948 à décembre 1949). En collaboration avec le pianiste et compositeur J.C. JOHNSON il écrit la revue «Jazz Train» et dirige son propre orchestre pour ce show à «Bop City» (New York). En décembre 1950 il dirige un sextette au «Café Society» de New York, mais le 21 décembre 1950 il est victime d’une attaque et doit être hospitalisé durant une longue période sans espoir de rejouer.

Il a écrit des arrangements pour de nombreux orchestres : Teddy HILL, Will BRADLEY, Isham JONES, Jack HYLTON, le CASA LOMA ORCHESTRA etc…

Il est décédé à New York le 28 décembre 1952.