Edward Jr. «Eddie» HEYWOOD

(Pianiste, compositeur, arrangeur et chef d’orchestre)

Né à Atlanta (Georgie) le 4 décembre 1915

Décédé à Miami Beach (Floride) le 2 janvier 1989

Son père Eddie Sr. était diplômé du conservatoire de musique de Boston et était un pianiste-chef d’orchestre réputé dans les années 1920s et 1930s. Son fils Eddie Jr. était le neveu du chef d’orchestre Leroy SMITH.

Il reçoit ses premières leçons de son père à l’âge de huit ans, et à quatorze ans joue professionnellement dans le «Local 81 Theatre Orchestra». Il demeure à Atlanta jusqu’en 1932, puis rejoint les «Wayman Carver’s Ramblers». En 1934 il est à Dallas (Texas) dans l’orchestre du saxophoniste Clarence LOVE avec lequel il joue jusqu’en 1937. Arrivé à New York il quitte cet orchestre et travaille en free lance. De janvier 1939 à juillet 1940 il est dans l’orchestre de Benny CARTER, puis à partir de juillet joue au sein du trio du batteur «Zutty» SINGLETON. Il travaille ensuite brièvement avec le guitariste Leonard WARE et avec Don REDMAN avant de diriger sa propre formation au «Village Vanguard» de New York en 1941. Son sextette se produit dans plusieurs résidences à New York : «Café Society», «Three Deuces» etc… Il enregistre avec la chanteuse Billie HOLIDAY en 1941. Son premier engagement important a lieu en 1943. Le sextette comprend le trompettiste «Doc» CHEATHAM, le tromboniste Vic DICKENSON, le saxophoniste alto Lem DAVIS, le contrebassiste Al LUCAS et le batteur Jack «The bear» PARKER. Il enregistre également comme pianiste avec le saxophoniste Coleman HAWKINS et le clarinettiste Edmond HALL (1943) et avec le batteur «Big Sid» CATLETT (1944). Fin 1944 et 1945 il travaille en Californie. Durant son séjour à Hollywood il apparaît dans deux films : «The dark corner» et «High School Kids» (Junior prom) en 1946. Cette année là il revient à New York, puis revient sur la côte ouest en 1947.

À la suite d’une paralysie partielle des mains, il doit s’arrêter de jouer pendant trois ans. En 1950, il recommence à jouer en trio et obtient un grand succès avec sa composition «Canadian Sunset». Au cours des années 1960s il souffre d’une nouvelle attaque de paralysie, et après avoir récupéré, il continue à jouer à New York et en Nouvelle Angleterre. En 1984 il obtient un long engagement au «Cookery» de New York.

Il est décédé à Miami Beach (Floride) le 2 janvier 1989.