Richard Roven «Dick» HYMAN

(Pianiste et arrangeur)


(source internet)

Né à New York City le 8 mars 1927

Dès son plus jeune âge il étudie le piano classique, mais pratique aussi la clarinette dans sa jeunesse, passant un temps considérable à jouer sur des disques de jazz. Au cours de ses études à l’«Université de Columbia» (1948), il gagne douze leçons avec le pianiste Teddy WILSON au cours d’un contest sponsorisé par une station de radio.

Il joue du dixieland, du swing jazz et du bop avec quelques musiciens tels que les trompettistes Max KAMINSKY et «Dizzy» GILLESPIE et les saxophonistes Charlie PARKER et Lester YOUNG, comme pianiste maison du «Birdland» pendant quelques mois à la fin de 1949. Il passe ensuite un temps avec le xylophoniste Red NORVO (1949-50), puis avec Benny GOODMAN en Europe en 1950 et de façon intermittente jusque dans les années 1980s. Au cours de son séjour à Paris en 1950 il enregistre avec le groupe du saxophoniste Zoot SIMS qui comprend le trompettiste Roy ELDRIDGE lorsque la formation prend le nom de «King David and his Littele Jazz».

À partir du début des années 1950s, il travaille surtout comme musicien de studio et devient pianiste et organiste arrangeur pour NBC de 1952 à 1957. De 1959 à 1962 il travaille comme directeur musical pour l’animateur Arthur GODFREY.

Durant les années 1950s et 1060s il fait un certain nombre d’enregistrements comme leader d’un trio et comme sideman avec le trompettiste Don ELLIOTT et le guitariste Mundell LOWE (les deux en 1955), avec la chanteuse Maxine SULLIVAN (1956), le trompettiste Pee Wee ERWIN (1958), le guitariste Joe PUMA, la saxophoniste Vi REDD (fille du batteur Alton Redd) (1962) et le guitariste Wes MONTGOMERY (1963).

Enthousiasmé par les premiers styles de piano jazz, il enregistre au cours des années 1950s sous plusieurs pseudonymes les vieilles compositions ainsi que l’œuvre intégrale pour piano de Scott JOPLIN. Il transcrit les compositions de «Jelly Roll» MORTON, James P. JOHNSON, «Fats» WALLER et Louis ARMSTRONG qu’il arrange et qu’il joue avec le «New York Jazz Repertory Company» au cours d’une tournée en U.R.S.S. en 1975 ainsi qu’à la «Grande Parade du Jazz» de Nice (France) plusieurs années de suite. En 1976 il forme le «Perfect Jazz Repertory Quintet» qui à divers moments comprend les trompettistes Joe WILDER, Warren VACHÉ et Pee Wee ERWIN, les clarinettistes Phil BODNER et Bob WILBER, le contrebassiste Milt HINTON et le batteur Panama FRANCIS. Il joue et enregistre également avec le «Soprano Summit» de Bob WILBER et Kenny DAVERN. Il enregistre aussi par intermittence de 1976 aux années 1990s en duo avec le trompettiste Ruby BRAFF, avec le pianiste Dick WELLSTOOD (1983) et prend part comme sideman à des sessions avec le tromboniste Bill WATROUS (1974), le violoniste Joe VENUTI (1974-1977), à nouveau Ruby BRAFF (1981) et les contrebassistes Slam STEWART et Major HOLLEY (1981).

Il fournit des compositions et des arrangements à Count BASIE, aux MILLS BROTHERS, au batteur Cozy COLE, à Bobby HACKETT, Al HIRT et Doc SEVERINSEN. Il écrit également de la musique pour plusieurs films de Woody ALLEN entre 1983 et 1997, ainsi que pour un documentaire intitulé «Eubie Blake, a Century of Music». De même pour d’autres films et pour la télévision. Au début des années 1990s il apparaît au «Stride Piano Summit» de San Francisco plusieurs années de suite avec Jay McSHANN, Ralph SUTTON et Mike LIPSKIN. En 1993 il enregistre à nouveau en duo avec Ruby BRAFF et avec Ralph SUTTON et travaille en free lance.

Basé en Floride depuis la fin des années 1990s, il est devenu un spécialiste encyclopédique des styles de piano de Scott Joplin à Cecil Taylor, publiant CD et DVD pédagogiques.