Freddy JOHNSON

(Pianiste)

Né à New York city le 12 mars 1904

Décédé à New York City le 24 mars 1961

Il commence à travailler comme accompagnateur de la chanteuse et danseuse Florence MILLS en 1922 avant de former son propre orchestre à New York en 1924. Au cours de l’année 1925 il travaille avec le banjoïste Elmer SNOWDEN, puis rejoint le saxophoniste Billy FOWLER en 1926. À la fin de 1927 il joue brièvement avec le banjoïste Henry SAPARO et le chanteur Noble SISSLE avant de rejoindre l’orchestre de Sam WOODING avec lequel il vient en Europe en juin 1928. Il quitte Sam Wooding à la fin de 1929, jouant en soliste à Paris. Il retravaille à nouveau avec Sam WOODING à Berlin en mai 1930, puis revient jouer en soliste à Paris au «Bricktop’s», dirigeant aussi avec le trompettiste Arthur BRIGGS son propre orchestre.

À la fin de 1933 il travaille avec l’orchestre du chanteur et danseur Freddy TAYLOR jusqu’en février 1934, quittant la France pour travailler en Belgique et en Hollande. Là, il co-dirige une formation avec Lex Van SPALL, jouant régulièrement au «Negro Palace» d’Amsterdam et incluant plusieurs longues tournées en trio avec le saxophoniste Coleman HAWKINS.

Au printemps de 1939 il rejoint l’orchestre de Willie LEWIS alors en Belgique. Il revient en Hollande lorsque l’orchestre de Lewis se rend en Suisse en 1941. Il retravaille au «Negro Palace» et ouvre son propre club «La Cabana» à Amsterdam où il joue jusqu’à son arrestation par les Nazis le 11 décembre 1941. Il est alors interné en Bavière de janvier 1942 jusqu’en février 1944. Il est rapatrié aux USA en mars 1944.

De retour à New York il joue avec le saxophoniste George JAMES, puis rejoint l’orchestre du saxo-clarinettiste Garvin BUSHELL au «Tony Pastor’s Club» de New York en Août 1944. Durant la fin des années 1940s et pendant les années 1950s il travaille surtout comme professeur de piano et de chant, jouant aussi comme soliste en résidence notamment au «Well’s» de New York (1959).

À la fin de 1959 il vient en Europe avec le show «Free and Easy». Atteint d’un cancer, il peut néanmoins jouer quelques semaines en Hollande après le show (1960). Hospitalisé à l’automne 1960 à Copenhague, il retourne ensuite à New York où il est hospitalisé peu après au St Barnabas Hospital qu’il ne quitte plus jusqu’à sa mort le 24 mars 1961.