Henry «Hank» JONES

(Pianiste)

Né à Vicksburg (Mississippi) le 31 août 1918

Décédé à New York City le 16 mai 2010

Issu d’une famille sensible à la musique, il est le frère aîné du trompettiste Thad JONES (1923-1986) et du batteur Elvin JONES (1927-2004).

Il est élevé à Pontiac (Michigan) où très jeune il prend des leçons de piano et est influencé par Earl HINES, «Fats» WALLER, Teddy WILSON et Art TATUM.

Dès l’âge de treize ans il joue localement dans le Michigan et dans l’Ohio. Pendant un temps il joue avec des Territory Bands à Grand Rapids, puis il rencontre le saxophoniste Lucky THIMPSON qui l’invite à New York en 1944 pour travailler à l’«Onyx Club» avec le trompettiste Oran «Hot Lips» PAGE.

À New York il écoute régulièrement les musiciens bop et maîtrise le nouveau style. Il continue à étudier la musique et travaille avec le chef d’orchestre Andy KIRK, le contrebassiste John KIRBY et avec le chanteur Billy ECKSTINE (1945). En 1946 il travaille avec des groupements dirigés par Coleman HAWKINS et le clarinettiste Buster BAILEY au «Spotlite Club» de New York. Il enregistre avec Hawkins en 1946 et 1947. De novembre 1947 à l’été 1953 il accompagne Ella FITZGERALD et développe une facilité harmonique extraordinaire. À la suite de son association avec Ella, il commence à tourner avec les concerts du J.A.T.P. de Norman Granz et réalise plusieurs enregistrements historiques avec le saxophoniste Charlie PARKER pour la marque de Granz.

Après avoir quitté Ella Fitzgerald il rejoint le tromboniste Tyree GLENN et joue avec le «Artie Shaw’s New Gramercy Five» de septembre 1953 à juin 1954. Il travaille ensuite avec divers groupes en free lance au «Birland» de New York. De mars 1955 à janvier 1956 il forme avec le contrebassiste Wendell MARSHALL et le batteur Kenny CLARKE une section rythmique maison pour la marque de disques Savoy pour des sessions sous le nom de Kenny Clarke et d’autres. En novembre 1955 il joue en concert avec Coleman HAWKINS ainsi que pour des enregistrements en 1957 et 1958. De mai 1956 à février 1957 il travaille dans les formations de Benny GOODMAN en Amérique et à l’étranger. Par la suite il rejoint Tyree GLENN lorsque le saxophoniste Lester YOUNG et son frère Elvin JONES étaient dans l’orchestre (fin 1958). Il participe à des sessions d’enregistrement avec Lester YOUNG et le saxophoniste alto «Cannonball» ADDERLEY en 1958.

En 1959 il entre chez C.B.S. où il demeure jusqu’à la dissolution du département jazz dix-sept ans plus tard. Il travaille principalement avec des big bands tels que le «Ray Block Orchestra», pour le «Ed Sullivan Show», mais continue à tourner avec divers groupes de jazz dont des petites formations de Benny GOODMAN (1959) et avec le «Thad JONES - Mel LEWIS Orchestra» (1956). De janvier 1974 à mars 1976 il participe régulièrement à des séries de concerts avec Benny GOODMAN et apparaît pendant quatre années à la «Grande Parade du Jazz» de Nice (France). De 1978 au début des années 1980s sa participation à la revue musicale de Broadway «Ain’t Misbehavin’» basée sur la musique de «Fats» WALLER (comme pianiste soliste) le révèle à un large public. En 1980 il couple ce travail au théâtre avec des prestations en soliste au «Café Ziegfeld».

Toujours très demandé pour des séances d’enregistrement, on peut l’entendre dans plus d’une centaine d’albums. Comme soliste, en duo avec John LEWIS et Tommy FLANAGAN, ainsi qu’avec divers petits ensembles dont le «Great Jazz Trio». Cette formation prit son nom en 1976 avec le contrebassiste Ron CARTER et le batteur Tony WILLIAMS. En 1980 ils sont remplacés par le bassiste Eddie GOMEZ et le batteur Al FOSTER, et en 1982 Foster est remplacé par Jimmy COBB.

Il effectue sa première tournée au Japon avec les pianistes Marian McPARTLAND et John LEWIS. Il y retourne chaque année, soit comme soliste, soit comme membre du «Great Jazz Trio» ou jouant au sein de All Stars, comprenant un trio avec le contrebassiste George DUVIVIER et le batteur Grady TATE et le saxophoniste Sonny STITT (1980).

En 1986 il se produit au «Festival International de Jazz» de Montréal et au «JVC Jazz Festival» de New York, ainsi qu’au «Monterey Jazz Festival» (les deux en 1987). Le JVC l’accueillait en duo avec le pianiste George SHEARING. En 1989 il est engagé à l’«Indigo Blues» et au «Carlos Ier». En 1990 il est au «Bradley’s», au «Fat Tuesday» (oct 1991), au «Sweet Basil» et à la «Tavern on the Green».

En 1993 il tourne avec le contrebassiste George MRAZ et le batteur Al FOSTER. En 1995 il joue en Corée du Sud et en juin 2001 participe au «JVC Jazz Festival» de New York.

Il est décédé au Calvary Hospital de New York dans le Bronx le 16 mai 2010.