James Columbus «Jay» «Hootie» McSHANN

(Pianiste, chanteur et chef d’orchestre)


(photo Brigitte Charvolin)

Né à Luskogee (Oklahoma) le 12 janvier 1916

Décédé à? le 7 décembre 2006

Largement autodidacte, après avoir travaillé avec le saxophoniste ténor Don BYAS (1931), il suit les cours du «Tuskegee Institute» et joue à Tulsa (Oklahoma) en 1934, ainsi qu’en Arkansas. À partir de décembre 1936 il est membre d’un trio à Kansas City avec le pianiste Oliver TODD et le batteur Elmer HOPKINS. Il travaille ensuite dans un groupe avec le saxophoniste alto Buster SMITH et le trompettiste Dee STEWART, puis en 1937 forme son propre sextette qui devient populaire dans les clubs de la région. À la fin de 1939 il constitue un big band qui l’année suivante joue au «Century Room» et à «Fairyland Park» À partir de 1941 il enregistre pour Decca avec en vedette le chanteur de blues Walter BROWN. Son orchestre qui compte dans ses rangs le saxophoniste alto Charlie PARKER, le contrebassiste Gene RAMEY, le batteur Gus JOHNSON et les trompettistes Buddy ANDERSON et Orville MINOR fait sa première apparition au «Savoy Ballroom» de New York en février 1942. En 1942-43 les saxophonistes Jimmy FORREST et Paul QUINICHETTE font partie de la formation.

Il effectue son service militaire en 1943-44, puis reforme son big band qu’il dirige au «SavoyBallroom» et dans des clubs de la 52e Rue de New York ainsi qu’en Californie où à la fin des années 1940s il ne dirige plus qu’un petit groupement comprenant le chanteur Jimmie WITHERSPOON. Plus tard après 1950,il revient à Kansas City et joue dans le Midwest. À partir de 1960 et jusque dans les années 1990s on le voit dans de nombreux festivals aux U.S.A. et à l’étranger. En 1968 il enregistre à Paris pour la marque Black and Blue au cours d’une tournée en compagnie du saxophoniste et chanteur Eddie VINSON, du contrebassiste Gene RAMEY et du batteur Paul GUNTHER. À partir de 1970 il visite régulièrement l’Europe, et au cours de cette décade enregistre plusieurs albums pour Black and Blue. Il fait une autre tournée avec le violoniste Claude WILLIAMS ainsi qu’une autre en 1977 avec Gene RAMEY et Gus JOHNSON, de même avec le guitariste Tiny GRIMES.

Dans les années 1980s et 1990s il se produit en soliste au «Café des copains» de Toronto (Canada). En 1989 il vient à Paris avec un big band qui essaie de recréer l’esprit de celui des années 1940s sur des arrangements d’Ernie WILKINS. De 1979 à la fin des années 1980s il joue aussi en quartette avec le pianiste Ralph SUTTON, le contrebassiste Milt HINTON et le batteur Gus JOHNSON présentés comme «The last of the whorehouse piano players».

En 1996, à 80 ans, il demeure actif et enregistre un de ses meilleurs albums et joue en résidence au «Village Vanguard». L’année suivante il joue pour l’ouverture du «New Jazz Museum» de Kansas City, au «Festival de Monterey» et au «Floating Jazz Festival» pour une croisière norvégienne.

On peut le voir dans le film «The last of The Blue Devils» (1979). Il est décédé le 7 décembre 2006.