Eurreal Wilford «Little Brother» MONTGOMERY

(Pianiste et chanteur)


(source internet)

Né à Kentwood (Louisiane) le 18 avril 1906

Décédé à Chicago (Illinois) le 6 septembre 1985

Il passe son enfance à Vicksburg, puis à La Nouvelle-Orléans. Dès l’âge de cinq ans il commence à apprendre le piano. Il avait entendu Jelly Roll MORTON et d’autres dans le barrelhouse où son père travaillait. C’est un autodidacte.

À onze ans il quitte la maison et commence à jouer à Holten (Louisiane). Il travaille à Plaquemine et à Freiden, puis revient à La Nouvelle-Orléans pour jouer en résidence au «Do Do’s Club». Plus tard il joue avec le trompettiste Lee COLLINS aux «The Entertainers» et avec l’orchestre de Leonard PARKER. Durant les années 1920s il travaille en Louisiane et au Mississippi. Il forme son propre orchestre et joue à Tallulah en 1922. Il travaille ensuite au «Princess Theatre» de Vicksburg et double dans des clubs locaux. Il joue ensuite en résidence à Jackson (Mississippi) en duo avec le batteur Heny RUSS et à Arkansas City avec les «Eugene HUTT’s Serenaders». Vers 1925 il joue avec le cornettiste Buddy PETIT et tourne ensuite avec le chanteur et guitariste de Blues «Big Joe» WILLIAMS (vers 1926). En 1927 il est avec le guitariste Danny BARKER et en 1928 il commence à tourner avec le «Clarence Desdune’s Orchestra» qu’il quitte à Omaha (Nebraska) pour se rendre à Chicago où il fait ses premiers enregistrements en 1930.

De 1931 à 1939 il tourne le plus souvent avec son propre orchestre: les «Southland Troubadors» basés à Jacksonville (Mississippi). Au cours de cette période il enregistre à La Nouvelle-Orléans en 1935-36. Il travaille à Beaumont (Texas) et à Hattiesburg, puis se rend à Chicago au début de 1942. Là il joue en solo dans divers clubs dont une résidence au «Tin Pan Alley Club». De 1945 à 1948 il joue régulièrement avec Lee COLLINS au «Victory Club» et tourne avec le tromboniste «Kid» ORY en 1948.

De 1950 aux années 1970s il travaille avec le saxophoniste ténor Franz JACKSON, jouant souvent aussi comme soliste et enregistrant fréquemment. À l’été 1960 il se rend en Angleterre pour tourner comme soliste, y revenant en 1980. Il se produit en Europe en 1966 et en 1972, jouant au «Berliner Jazztage» (1974), ainsi qu’au «New Orleans Jazz and Heritage Festival» (1976).

On peut le voir dans un épisode de la série télévisée «After hours with Art Hodes» (1979). Il est surtout connu dans les milieux du blues, mais il est aussi à l’aise dans les orchestres de jazz que du blues.

Il est décédé à Chicago le 6 septembre 1985.