John Robert «Johnny» PARKER

(Pianiste)


(source internet)

Né à Beckenham (Angleterre) le 6 novembre 1929

Décédé à? le 11 juin 2010

Bien qu’ayant pris des leçons de piano dans son enfance, il est largement autodidacte.

Il débute sa carrière à la fin des années 1940s avec la chanteuse Beryl BRYDEN, le trompettiste Mike DANIELS et d’autres et travaille avec Le trompettiste Mike MULLIGAN pendant un an à partir de mai 1950 avant de rejoindre l’orchestre du trompettiste Humphrey LYTTELTON. Avec cette formation, il joue, participe à des émissions de radio et enregistre. Il accompagne Sidney BECHET et Eddie CONDON et joue aussi dans un orchestre en appoint avec le Louis ARMSTRONG All stars (1956).

Il quitte Lyttelton en septembre 1957 pour former son propre orchestre, et pendant un an à partir de juillet 1958, il joue avec le tromboniste Graham STEWART, enregistrant au Danemark. Au cours de la décade suivante, il a une activité musicale intermittente, mais travaille avec le clarinettiste Monty SUNSHINE (février 1961 à aôut 1962), le chanteur et guitariste Alexis KORNER (aôut 1962 à aôut 1963), le guitariste «Diz» DISLEY et la chanteuse Beryl BRYDEN (pour une tournée dans l’est à la fin de 1963) ainsi qu’avec des groupes de blues-rock (1964). En 1967 il rejoint les «Kenny Ball’s Jazzmen», au début de façon temporaire. Il dirige un groupe qui comprend le clarinettiste Wally FAWKES, puis retourne dans l’orchestre de Kenny BALL avec qui il reste, à l’exception d’une courte période de maladie de mars 1969 à 1978.

En 1979 il joue avec le saxo-clarinettiste Sammy RIMINGTON pendant quelques mois. Au cours des années 1970s et 1980s, il travaille en freelance, dirigeant ses propres groupes ou se produisant en soliste. C’est ainsi qu’il participe à un «Sommet des Pianistes Européens» à Limoges en 1981 en remplacement du pianiste Lennie FELIX tué un mois plus tôt lors d’un accident de la circulation à Londres. Ce «Sommet» comprenait également l’allemand Axel ZWINGENBERGER, le suisse Henri CHAIX et le français Claude BOLLING (concert qui remporta un vif succès).

Ses performances avec des musiciens américains tels que les trompettistes «Wild Bill» DAVISON et «Doc» CHEATHAM ou les saxophonistes Buddy TATE et Eddie MILLER ont confirmé sa réputation d’un des meilleurs pianistes stride britanniques. Il joue avec le trompettiste Pat HALCOX, le groupement du trompettiste Keith SMITH (1979-80), revient avec Sammy RIMINGTON (1983-86) et le «Harlem Blues and Jazz Band» avec lequel il tourne au Danemark et en Allemagne.

Au cours des années 1990s il travaille moins régulièrement à cause de la maladie, mais continue d’apparaître à Londres comme soliste et leader d’un trio.

Il est décédé le 11 juin 2010.