André Paul Stéphane «Pépé» PERSIANY

(Pianiste)


(avec Milt Buckner, 1er plan gauche)

Né à Paris (France) le 19 novembre 1927

Décédé à Angers (France) le 3 janvier 2004

La véritable orthographe de son nom est PERSIANI (avec un i).

Il étudie le violon et le piano avec son père. À partir de 1945 il dirige son propre groupe, tout en jouant avec les «Be Bop Minstrels» (1947-48) et en duo avec le pianiste Eddie BERNARD.

Il enregistre avec les trompettistes Bill COLEMAN (1949, 1955-56) et «Buck» CLAYTON (1949, 1953), avec le clarinettiste «Mezz» MEZZROW (1951) et Lionel HAMPTON (1953). Il joue avec le saxophoniste Tony PROTEAU, le «Raymond Fonsèque’s Group T4» et les saxophonistes Michel ATTENOUX (tous en 1953) et Guy LAFITTE (1954-55).

On peut le voir dans les court-métrages «Jam Session» (1951) et «Bill Coleman from Boogie to funk» (1961).

Il se rend ensuite à New York où il travaille au «Metropole» et au «Birdland» de 1956 à 1957, et de 1961 à 1969 il est membre du quartette du trompettiste Jonah JONES à l’«Embers». De retour en France, il devient le pianiste maison du club parisien «Le Furstenberg» de 1970 à 1988, dirigeant un trio composé du contrebassiste Roland LOBLIGEOIS et du batteur Roger PARABOSCHI.Il enregistre en 1979.

En 1970 il effectue une tournée avec le trompettiste Charlie SHAVERS et le saxophoniste Budd JOHNSON, puis tourne ensuite avec l’organiste et vibraphoniste Milton BUCKNER (1973, 1975-76), avec les saxophonistes Arnett COBB et Eddie CHAMBLEE (1976), le tromboniste Al GREY (1977) et le trompettiste Cat ANDERSON (1978).

Au cours des années 1980s il dirige ses propres groupements et accompagne la chanteuse Jan HARRINGTON (1989).

Son fils Stéphane, né en 1959, est contrebassiste.

Il est décédé à Angers (France) des suites d’un cancer le 3 janvier 2004.