Oscar Emmanuel PETERSON

(Pianiste)

Né à Montréal (Canada) le 15 août 1925

Décédé à Mississauga (Ontario) le 23.12.2007

Il apprend la trompette et le piano à l’âge de cinq ans, et trois ans plus tard, ayant contracté la tuberculose, il commence à prendre des leçons de piano classique. À quatorze ans il gagne un concours local.

Camarade de classe au Collège du trompettiste Maynard FERGUSON, il joue dans un show hebdomadaire de la radio de Montréal jusqu’à la fin de son adolescence, et de 1944 à 1947 on l’entend avec l’orchestre canadien très connu de Johnny HOLMES, jouant dans un style mélangeant des éléments empruntés à Teddy WILSON, Art TATUM, Nat «King» COLE, Erroll GARNER et d’autres encore. En 1948-49 il dirige un trio à Montréal. L’impresario Norman GRANZ l’invite à se produire à «Carnegie Hall» en septembre 1949 lors d’un concert du J.A.T.P. (Jazz at the Philharmonic), et à partir de cette date devient son manager pour toute sa carrière, tournant régulièrement avec le J.A.T.P. Au début des années 1950s il travaille en duo avec le contrebassiste Ray BROWN, mais en 1952 il forme son propre trio, utilisant la formule popularisée par «King» COLE en adjoignant le guitariste Irving ASHBY. Après le départ d’Ashby, c’est Barney KESSEL qui occupe le poste, remplacé plus tard par Herb ELLIS, toujours avec Ray BROWN à la contrebasse de 1953 à 1958 à l’exception d’une courte période au printemps 1955 où la guitare est tenue par Kenny BURRELL. Herb ELLIS était remplacé parfois par le batteur Gene GAMMAGE en novembre 1958. Au début de 1959 Gammage est remplacé par Ed THIGPEN. Ce trio étant considéré par beaucoup comme idéal pour Peterson, il demeure intact de 1959 à 1965. De 1965 à 1967, c’est Louis HAYES qui tient la batterie, et peu après, c’est Ray Brown qui part, laissant sa place à Sam JONES de février 1966 à 1970. En 1967, Hayes est remplacé à son tour par le batteur Bobby DURHAM.

Au milieu des années 1960s, il joue également en soliste lorsqu’il commence à enregistrer pour la marque SABA en Allemagne et joue avec des musiciens tels que «Dizzy» GILLESPIE, le guitariste Joe PASS et le contrebassiste Niels-Henning Ørsted PEDERSEN (NHOP) qu’on peut entendre dans de nombreux enregistrements réalisés par Norman Granz pour sa marque Pablo. Dans les années 1980s il est la vedette d’une série télévisée «Oscar Peterson and Friends», invitant de nombreux musiciens tels que la pianiste Mary Lou WILLIAMS, le trompettiste Roy ELDRIDGE, le saxophoniste alto Eddie «Cleanhead» VINSON et «Dizzy» GILLESPIE. En 1985 il intègre la «Faculté universitaire» de New York comme professeur de musique adjoint, et en 1991 devient chancelier de l’Université. Plus tard, sérieusement malade à la suite d’une attaque en 1993, il doit réduire considérablement son activité, étant largement incapable de se servir de sa main gauche. Il continue cependant à jouer, fait de nouveaux enregistrements et tourne en Europe. En mai 1995 il donne un concert à «Carnegie Hall», ayant considérablement recouvré l’usage de sa main gauche et dont la souplesse a fortement augmenté. Il joue ainsi jusqu’à la fin des années 1990s, effectuant plusieurs tournées comme leader d’un quartette comprenant le guitariste Ulf WAKENIUS, le contrebassiste Ørsted PEDERSEN et le batteur Martin DREW. Il est décédé à Mississauga (Ontario) le 23 décembre 2007.