Eugene R. «Gene» RODGERS

(Pianiste, organiste et arrangeur)


(source internet)

Né à New York le 5 mars 1910

Décédé à New York le 23 octobre 1987

Son père était professeur de musique au Conservatoire de Boston. Celui-ci lui enseigne la musique et lui fait apprendre le piano lorsqu’il a cinq ans.

Il commence à jouer professionnellement en 1924. Il travaille à New York comme leader dès l’âge de seize ans avec le saxo-clarinettiste Rudy POWELL et le contrebassiste Elmer JAMES parmi ses musiciens. Il rejoint ensuite divers orchestres dont celui de «Chick» WEBB et celui du saxophoniste Billy FOWLER. Il travaille après avec le saxophoniste Bingie MADISON jusqu’en 1931. Au cours de cette période, il enregistre avec Clarence WILLIAMS, «King» OLIVER et d’autres. Il travaille ensuite avec les orchestres du batteur Kaiser MARSHALL et du saxophoniste Teddy HILL. Il forme ensuite avec le trompettiste Frank RADCLIFFE le «Radcliffe and Rodgers Piano Renovers». Ils tournent avec la revue «Hot Chocolates» et jouent dans divers établissements en Grande Bretagne en 1936. Au cours de cette tournée, il enregistre à Londres avec Benny CARTER et aussi en piano solo. La revue tourne ensuite en Australie. À la fin des années 1930s il reprend son travail régulier d’orchestre, jouant et arrangeant pour le big band de Coleman HAWKINS (fin 1939-début de 1940). Il écrit également des arrangements pour le big band de «Fats» WALLER. En 1940 il joue dans le trio dirigé par le batteur «Zutty» SINGLETON, puis passe une courte période de service militaire dans l’US Army.

En 1943 il est dans l’orchestre du trompettiste Erskine HAWKINS, puis se rend en Californie pour jouer en résidence comme pianiste soliste à l’«Hollywood Swing Club», «The Florentine» etc… À Hollywood il prend part à pluisieurs films: «My, My», «Ain’t that somethin’», «Juke Box Boogie» et «Big Fat Butterfly» avec un groupe féminin, ainsi qu’au film «Sensationsof 1945» (1944) et d’autres.

De retour à New York il joue au «Three Deuces» (début 1945), au «Cotton Club» (1946), puis au «Lindsay’s Sky Bar» de Cleveland (début 1947), à Detroit (fin 1947), au «Café Society» de New York (printemps 1948) etc… Au début des années 1950s il tourne comme soliste aux USA et au Canada, et vers la fin de la décade dirige un trio en résidence au «Broadway Lounge» et à l’«Astor Hotel» de New York.

Durant les années 1960s et 1970s il continue à jouer comme soliste en résidence à New York, Vermont, Hartford etc… Pendant cinq ans il joue de l’orgue en duo avec le batteur Skippy WHITE avant de revenir à son travail de pianiste solo, souvent dans le Connecticut. En 1981-82 il joue avec le «Harlem Blues and Jazz Band» pour une tournée en Europe, et en 1987 joue en résidence au Japon.

Il est décédé à New York le 2octobre 1987.