George Albert SHEARING

(Pianiste et compositeur)


(source internet)

Né à Londres (Angleterre) le 13 août 1919

Décédé à New York 14 février 2011

Aveugle de naissance, il commence l’étude du piano à trois ans, mais effectue sa principale formation musicale à la «Linden Lodge School» pour aveugles qu’il fréquente de douze à seize ans.

En 1936 il écoute des enregistrements d’Earl HINES, «Fats» WALLER, Teddy WILSON, Meade Lux LEWIS et Art TTATUM. À cette époque, il commence à jouer du piano et de l’accordéon dans des orchestres dirigés par Carlo KRAHMER et Harry PARRY, puis en 1942 joue dans les formations de Bert AMBROSE, Stéphane GRAPPELLI et Harry HAYES (1945-47), ainsi que beaucoup d’autres.

Il acquiert le vocabulaire musical du jazz si rapidement que le «Melody Maker» l’élit meilleur pianiste anglais pendant sept années consécutives. En 1947 il émigre aux USA dont il prendra la nationalité en 1956, et s’installe à New York où il est fortement influencé par le style bop, particulièrement par le jeu rythmique agressif de Bud POWELL. Il travaille comme pianiste pendant les pauses à l’«Hickory House» et se montre capable de jouer avec la majorité des jazzmen. Il remplace notamment une nuit Hank Jones au sein du trio qui accompagne Ella FITZGERALD. Il obtient un long engagement au «Three Deuces», au début comme pianiste soliste, puis en trio avec le contrebassiste Oscar PETTIFORD (ou John LEVY) et le batteur J.C. HEARD. Parfois le clarinettiste Eddie SHU se joint à eux pour former un quartette.

Plus tard en 1948 il co-dirige un quartette avec le clarinettiste Buddy DeFRANCO et comprenant John LEVY à la basse et le batteur Denzil BEST.

Le «Shearing Sound» historique a ses origines dans ses enregistrements pour DISCOVERY en 1949, réalisés avec un quintette (piano, vibraphone, guitare, basse et batterie). Se servant du piano comme instrument conducteur, il joue en block chords, style aussi connu sous la dénomination locked hands, développé par le pianiste Milt BUCKNER, et aussi inspiré du jeu de la section des saxophones de Glenn MILLER. Dans ce style, chaque note de la mélodie est harmonisée avec un accord de trois notes à la main droite, la main gauche doublant la mélodie à l’octave inférieure. Dans le quintette de Shearing, la note supérieure de la mélodie est doublée par le vibraphone (moteur du vibraphone éteint) pour renforcer l’unisson avec le piano, et la même note est jouée par la guitare une octave plus bas.

Le quintette tourne avec le chanteur Billy ECKSTINE en 1950 et encore en 1951. À partir de 1953, toujours appelé «Quintet», il devient une formation de six musiciens par l’addition du percussionniste Armando PERAZA. Parmi ces musiciens, on relève les noms des vibraphonistes Don ELLIOTT, Joe ROLAND, Cal TJADER, Emil RICHARDS et Gary BURTON, des guitaristes Toots THIELEMANS et Joe PASS, des bassistes Al McKIBBON et Israel CROSBY et des batteurs Ed THIGPEN et Vernell FOURNIER.

Au cours des années 1950s il commence à donner des concerts classiques avec un orchestre symphonique qui parfois incluent des arrangements mettant en vedette son quintette. Plus tard au cours de sa carrière il alterne classique et jazz, transformant Beethoven en bop et vice versa.

À partir de 1968 il travaille en trio ou avec le quintette. Finalement il dissout le quintette en 1978, ne le reformant que pour quelques occasions spéciales dont deux semaines avec Frank SINATRA au «Carnegie Hall» en 1981.

À partir de 1978 il joue essentiellement en soliste ou en duo. Quelques collaborations avec le chanteur Mel TORMÉ, et au début des années 1980s il enregistre en duo et en petites formations et continue à travailler au cours des années 1990s. Sa plus célèbre composition «Lullaby of Birdland» a été écrite en 1952.

Il est décédé à New York le 14 février 2011.