Martial SOLAL

(Pianiste, compositeur, arrangeur et chef d’orchestre)


(source internet)

Né à Alger (Algérie) le 27 août 1927

Il étudie le piano avec sa mère, une chanteuse d’opéra, dès l’âge de sept ans.

Après avoir travaillé localement à Alger à partir de 1942, il s’établit en 1950 à Paris où il joue avec le guitariste Django REINHARDT et avec le saxophoniste Don BYAS, enregistrant avec les deux en 1953, avec le saxophoniste Lucky THOMPSON (enregistrements en 1956, 1959 et 1961) et avec le batteur Kenny CLARKE, jouant avec l’orchestre maison du «Club Saint-Germain» à partir de 1956 enregistrant en 1956 et 1957. Il dirige un trio qui enregistre pour la première fois en 1953, trio comprenant le contrebassiste Pierre MICHELOT et les batteurs Kenny CLARKE, Jean-Louis VIALLE et Christian GARROS.

En 1956 il enregistre ses premiers solos de piano, et en 1959 forme un quartette avec le trompettiste Roger GUÉRIN et le batteur Daniel HUMAIR. Il se produit au «Newport Jazz Festival» avec le contrebassiste Teddy KOTICK et le batteur Paul MOTIAN. Par la suite Il travaille principalement comme leader de trios avec le contrebassiste Gilbert «Bibi» ROVÈRE et le batteur Charles BELLONZI (1965-68) bien qu’à partir de 1967 il joue avec d’autres musiciens en petites formations. En 1968 il enregistre en Italie avec le saxophoniste Lee KONITZ. De 1974 aux années 1980s, les deux hommes jouent et enregistrent en duo et en petites formations. Ils apparaissent aussi ensemble au «Festival d’Antibes-Juan les Pins» (1974), au «Berliner Jazztage» (1980) et à la «Grande Parade du Jazz» de Nice (1980-81). Plus tard en 1994 il donne des concerts en duo avec le saxophoniste Phil WOODS et joue et enregistre comme leader de trios avec le contrebassiste Marc JOHNSON et le batteur Peter ERSKINE (1995) puis Gary PEACOCK et Paul MOTIAN (1997).

Il a écrit la musique de plus de vingt films. On peut le voir dans un court métrage de 1958: «Hi-Fi à gogo» et dans «Les temps d’une nuit» (1963).

Il est toujours actif.