Edward Emmanuel «Eddie» BAREFIELD

(Saxophoniste alto et ténor et clarinettiste)

Né à Scandia, près de Madrid (Iowa) le 12 décembre 1909

Décédé à New York City le 4 janvier 1991

Il étudie le piano à l’âge de dix ans, puis à treize ans apprend seul le saxophone alto.

Il obtient son premier travail professionnel en 1926 avec les «Edgar Pillar’s Night Owls». Il joue ensuite avec le «Isler’s Gravy Show», Virginia RAVEN, Don PHILLIPS et les «Ethiopian Serenaders».

À l’automne 1928 il dirige un septette à Minaqua dans le Wisconsin. Ce groupement se transforme en «big band» lorsque Eli RICE en prend la direction, Barefield demeurant membre de l’orchestre. Au printemps de 1930 il joue dans la formation du cornettiste Oscar «Bernie» YOUNG. Il passe ensuite un temps dans l’orchestre de Grant MOORE, puis dirige et co-dirige plusieurs petites formations à Minneapolis avant de rejoindre l’orchestre de Bennie MOTEN en 1932, avec lequel il se rend à New York. Il le quitte en 1933 pour rejoindre Zack WHYTE à Columbus dans l’Ohio, avec qui il reste peu de temps. Il dirige ensuite son propre orchestre, puis joue avec les «Cotton Pickers» (1933) avant de rejoindre Cab CALLOWAY à l’automne 1933. Il demeure dans cette formation jusqu’en 1936, incluant un tour en Europe en 1934. Il se fixe ensuite à Los Angeles et joue avec le «Charlie Echol’s Band», puis forme son propre grand orchestre en juin 1936.

Par la suite, il dirige diverses formations sur la côte ouest, notamment un trio dans la «Bargain with Bullets’ Revue» en 1937. Cette année-là il travaille aussi avec Les HITE. De janvier à septembre 1938 il joue dans l’orchestre de Fletcher HENDERSON, puis à l’automne rejoint celui de Don REDMAN. En 1939 il revient chez Cab CALLOWAY, puis forme à nouveau son propre orchestre et joue dans diverses résidences à New York, notamment au «Mimo Club» au cours de l’été 1940.

Durant les années quarante il devient musicien copiste pour la compagnie de disques ABC et pour la station de radio WOR. En 1941 il joue avec Benny CARTER au sein d’un sextette, puis en 1942 devient brièvement directeur musical de l’orchestre d’Ella FITZGERALD. Il quitte son travail de copiste en 1946 pour travailler en 1947 avec Duke ELLINGTON et Wilbur De PARIS.

À partir de 1948 il travaille à Broadway comme directeur musical de la pièce «Un tramway nommé désir» jusqu’en 1949. Il continue ensuite ce travail pour divers spectacles de Broadway jusqu’en 1970, écrivant aussi des arrangements.

De juillet à décembre 1950 il joue encore avec Fletcher HENDERSON, travaillant aussi en studio avec Sy OLIVER. En 1951 il tourne en Uruguay avec Cab CALLOWAY. En 1953 il tourne avec Don REDMAN et joue brièvement en 1955 avec les «Dukes of Dixieland». En 1956 il est à nouveau avec Cab CALLOWAY à Las Vegas et à Miami, puis vient en tournée en Europe avec le pianiste Sammy PRICE.

En 1960 il est engagé comme directeur musical de la revue «Jazz Train» (comprenant une tournée en Europe). En 1963 il joue à New York avec Paul LAVALLE, puis avec Wilbur De PARIS (fin 1964) et de nouveau avec Paul LAVALLE en 1965. En 1969 il joue avec les «Saints and Sinners», formation co-dirigée par le pianiste Red Richards et le tromboniste Vic Dickenson. En 1976 et 1977 il est à la «Grande Parade du Jazz» de Nice (France) et en 1976 enregistre à Barcelone avec la chanteuse Carrie SMITH et Vic DICKENSON.

De 1971 à 1982 il est membre de l’orchestre du «Ringling Brothers & Barnum & Bailey Circus». Le reste de sa carrière, il travaille en free-lance avec Stan RUBIN, le trompettiste Dick VANCE, le «Harlem Blues and Jazz Band» et avec Illinois JACQUET.

Il est décédé à New York le 4 janvier 1991.