James Ostend «Pete» BROWN

(Saxophoniste alto, trompettiste et violoniste)


( ici avec Frankie Newton, tp)

Né à Baltimore (Maryland) le 9 novembre 1906

Décédé à New York City le 20 septembre 1963

Né dans une famille de musiciens, son père, originaire de La Barbade, jouait du trombone. Sa mère était pianiste et sa cousine Estelle Carroll était chanteuse.

Il apprend le piano à l’âge de huit ans, puis le ukulélé et enfin se spécialise au violon. Dès l’âge de douze ans il accompagne les films muets dans un cinéma local et joue en soliste dans les concerts de son collège. Un peu plus tard il joue dans l’orchestre du Théâtre de Baltimore. Ce n’est qu’en 1924 qu’il change le violon pour le saxophone alto, continuant à jouer au théâtre.

Il joue ensuite avec le «Southern Star Jazz Band», puis les «Baltimore Melody Boys» (1926) et le «Johnny Jones Orchestra». Au début de 1927 il rejoint le banjoïste Bernie ROBINSON à Atlantic City et se rend à New York avec cet orchestre en juin 1927 pour jouer en résidence au «Capitole». Il joue ensuite au «Sugar Cane Club» où il commence à doubler à la trompette (1928). De 1930 à 1935 il travaille avec Charlie SKEETS (enregistrant avec cet orchestre pour Clarence Williams en 1933). De 1934 à 1936 il joue dans le trio du batteur Fred MOORE avec le pianiste Don Frye au «Victoria Cafe» de New York. À partir de janvier 1937 il joue avec le trio au «Brittwood Club» et au mois de mai de la même année devient membre du sextette de John KIRBY. Il le quitte en mai 1938 pour former son propre orchestre qui joue dans de nombreuses résidences de New York : «Kelly’s», «Onyx Club» etc… Au cours de cette période il participe à plusieurs séances d’enregistrement organisées par le critique Leonard Feather. Il enregistre également avec Willie «The Lion» SMITH (1937), le trompettiste Frankie NEWTON et d’autres. Il co-dirige avec Frankie Newton un orchestre au «Kelly’s Stables» (début 1940). De 1941 à 1943 il dirige son propre orchestre au «Martin’s», au «Jimmy Ryan’s», au «Kelly’s», etc…

Au printemps 1943 il joue de nouveau avec Frankie NEWTON à Boston, puis joue devant l’orchestre de Louis JORDAN pendant que le leader effectue une tournée en soliste. À partir de 1944 il dirige ses propres petites formations à Chicago, puis au «Three Deuces», au «Kelly’s», au «Club Cobra» de New York etc… Au cours des années cinquante il continue à diriger de petits groupements, mais une mauvaise santé persistante diminue régulièrement ses activités au cours des dernières années de sa vie.

En 1957 il joue en vedette au Festival de Newport et continue à travailler au début des années soixante, jouant en résidence au «Club Arlington» de Brooklyn, et apparaît aussi au «Village Gate». À la fin des années cinquante il joue également du saxophone ténor.

Depuis les années trente il a donné des leçons à de jeunes musiciens tels que Cecil Payne et Flip Phillips. Il est décédé à New York le 20 septembre 1963.